Actualisé 19.10.2009 à 21:56

Dollar faible

Les pays de la zone euro se disent «préoccupés»

Les ministres des Finances de la zone euro sont «préoccupés» par la situation actuelle sur les marchés des changes et en particulier la faiblesse du dollar, a affirmé lundi soir leur chef de file, Jean-Claude Juncker.

«Nous avons assez longuement discuté entre nous des taux de change, c'est un problème qui nous préoccupe», a déclaré M. Juncker à la presse, en référence à la forte baisse du taux de change du dollar face à l'euro notamment, qui hypothèque les chances de reprise économique en Europe.

Il s'exprimait à l'issue d'une réunion à Luxembourg du forum des ministres des Finances de la zone euro, l'Eurogroupe, qu'il préside.

La monnaie unique s'est fortement appréciée ces dernières semaines. Elle est repartie à la hausse lundi, se rapprochant de ses plus hauts niveaux depuis 14 mois face au dollar. Dans la soirée l'euro valait 1,4958 dollar contre 1,4903 dollar vendredi soir.

Le président de la Banque centrale européenne, Jean-Claude Trichet, présent à la réunion de Luxembourg, a lui aussi adressé un message en ce sens.

«L'affirmation que la volatilité excessive et les mouvements désordonnés sur les marchés des changes sont emplis d'implications négatives pour la stabilité économique et financière fait partie de notre position commune» dans la zone euro, a-t-il dit, dans une allusion à la faiblesse du dollar

Il a aussi lancé un appel du pied aux autorités américaines pour qu'elles encouragent une remontée du taux de change du billet vert en transformant leurs paroles en actes.

«Nous notons tous avec grande attention les déclarations des autorités américaines sur leur politique de dollar fort», a ajouté M. Trichet.

Les autorités américaines sont soupçonnées actuellement de s'accomoder parfaitement de la chute du taux de change du billet vert, qui en dopant les exportations américaines constitue un élément de reprise économique. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!