Agriculture : Les paysans devraient avoir une 2e activité
Actualisé

Agriculture Les paysans devraient avoir une 2e activité

Les paysans devraient penser davantage comme des entrepreneurs et exercer une activité secondaire, a déclaré mardi Johann Schneider-Ammann.

Le conseiller fédéral s'exprimait dans le cadre d'un colloque sur les défis communs de l'agriculture en Suisse et en Autriche.

Le conseiller fédéral s'exprimait dans le cadre d'un colloque sur les défis communs de l'agriculture en Suisse et en Autriche.

Le ministre helvétique en charge de l'agriculture cite en exemple le pays voisin de la Suisse. Quelque 60% des paysans autrichiens ont un revenu en dehors de l'agriculture, contre 30% des suisses.

Exercer une activité secondaire est surtout réalisable dans les régions touristiques, par exemple à la montagne, selon M. Schneider-Ammann. En Autriche, un lit d'hôte sur sept se trouve à la ferme, a- t-il insisté.

La situation n'est pas si rose en Autriche

Son homologue autrichien Nikolaus Berlakovich, également présent au colloque, a relativisé. Le nombre d'exploitations agricoles diminue chaque année, a-t-il souligné. Ce sont souvent les paysans qui ont une autre activité qui jettent l'éponge. «Pour beaucoup, la double charge est trop lourde».

Un des principaux sujets de discussion a été le passage de l'Autriche au marché européen. Comme en Suisse, l'ouverture a suscité de «grandes peurs» en Autriche, a dit M. Berlakovich.

Le pays était très concentré sur le marché intérieur. Au début de l'ouverture, la production était trop importante, surtout dans les domaines du lait et de la viande de boeuf.

Succès de l'exportation

Mais maintenant, l'Autriche exporte toujours plus de ses produits. Les ventes de fromages à l'étranger ont par exemple triplé depuis l'entrée du pays dans l'Union européenne en 1995.

M. Schneider-Ammann devait également s'exprimer en début de soirée à l'ouverture du congrès annuel de l'Association européenne des économistes agricoles (EAAE). Les 700 participants à la réunion, qui se tient à l'EPF Zurich, parleront des défis et des insécurités auxquels est confrontée l'agriculture.

(ats)

Ton opinion