Actualisé 14.03.2017 à 15:06

Sécurité alimentaireLes paysans retirent leur texte, reste le contre-projet

Les Chambres fédérales ont définitivement adopté un contre-projet à l'initiative populaire de l'Union suisse des paysans ce mardi en vote final. Les initiants ont retiré leur texte.

Le Conseil national.

Le Conseil national.

Keystone

Le peuple votera uniquement sur le contre-projet à l'initiative populaire de l'Union suisse des paysans (USP) «pour la sécurité alimentaire». Les Chambres fédérales l'ont définitivement adopté mardi en vote final. Les initiants ont retiré leur texte.

Le contre-projet qui propose des objectifs plus précis a été avalisé par 175 voix contre 5 et 10 abstentions au National et 36 voix contre 4 et 4 abstentions au Conseil des Etats. Ce dernier est à l'origine du texte, alors que la Chambre du peuple avait dans un premier temps soutenu l'initiative.

Pour assurer l'approvisionnement de la population en denrées alimentaires, le contre-projet prévoit que la Confédération crée les conditions pour préserver les bases de production agricole, notamment les terres. Berne doit aussi veiller à une production adaptée aux conditions locales et utiliser les ressources naturelles de manière efficiente.

L'agriculture et le secteur agroalimentaire doivent répondre aux exigences du marché. Les relations commerciales transfrontalières doivent contribuer au développement durable du secteur. L'utilisation des denrées alimentaires doit préserver les ressources naturelles.

Le Conseil fédéral s'est rallié à ce contre-projet. Il avait initialement lancé l'idée d'une alternative à l'initiative avant de se rétracter. Sa proposition avortée voulait élargir le principe de sécurité alimentaire.

Retrait de l'initiative

L'USP a retiré mardi son texte après le vote final comme elle l'avait promis en janvier. En intégrant l'ensemble de la filière alimentaire, de la production à la commercialisation, «le débat sur la valeur des produits, qui n'a que trop tardé, retiendra ainsi enfin l'attention d'un large public», écrit l'organisation dans un communiqué. Le vote du peuple devrait avoir lieu le 24 septembre prochain.

L'initiative, plus vague que le contre-projet, voulait renforcer l'approvisionnement avec des denrées issues d'une production suisse durable et diversifiée. La Confédération devait prendre des mesures contre la perte de terres et mettre en oeuvre une stratégie de qualité. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!