Saint-Gall: «Les paysans s'occupent mal des chiens»
Actualisé

Saint-Gall«Les paysans s'occupent mal des chiens»

Les fermiers de Suisse orientale ne prennent pas assez soin de leurs chiens, selon des protecteurs des animaux. Des cours spéciaux ont été mis en place.

par
Jolanda Riedener/Olivia Fuchs
Un paysan d'Herisau (SG) attachait son bouvier appenzellois (ici photo prétexte) pendant plusieurs jours dans son écurie toute sombre.

Un paysan d'Herisau (SG) attachait son bouvier appenzellois (ici photo prétexte) pendant plusieurs jours dans son écurie toute sombre.

Un paysan d'Herisau (SG) a attaché son chien pendant plusieurs jours à la porte de sa grange et dans son écurie toute sombre, dénonce Edith Zellweger, protectrice des animaux à Rheintal (SG). Et c'est loin d'être un cas isolé. «Les fermiers s'occupent très mal de leurs chiens», affirme-t-elle. La Saint-Galloise a fait plus d'une fois des découvertes déplorables: «Une fois, le chien était attaché dans l'écurie. Le purin lui arrivait à la hauteur des genoux.»

Une statistique de la Fondation Tier im Recht confirme par ailleurs que les chiens sont les animaux les plus souvent victimes des violations de la loi fédérale sur la protection des animaux. Mais un grand nombre de cas ne sont jamais signalés, a affirmé le directeur de la fondation, Gieri Bolliger, au «Schweizer Bauer».

Le canton de Saint-Gall a reconnu le problème et propose depuis deux ans des cours d'éduca-chien spécialement conçus pour les paysans. Christian Hagmann propose ces cours dans son école des chiens, à Rheintal: «J'espère que la situation des chiens de ferme s'améliorera avec cette offre. Au début, les paysans étaient plutôt sceptiques. Mais ils constatent assez vite qu'il existe toujours des choses qu'on ne savait pas encore», relate Christian Hagmann.

Ton opinion