Actualisé 06.07.2020 à 12:08

Suisse romande

Les pendulaires adoptent massivement le masque

Le port du masque est devenu obligatoire dans les transports publics depuis ce lundi. Le peuple semble avoir largement accepté cette mesure.

de
Abdoulaye Penda Ndiaye
KEYSTONE

Depuis l’apparition de la pandémie, contrairement à des pays voisins comme la France ou l’Autriche, le port du masque n’était pas généralisé dans les transports publics en Suisse. Selon un récent comptage vidéo, sur 10’000 passagers, seuls 6% étaient pourvus d’un masque de protection.

La donne a considérablement changé depuis ce lundi avec l’obligation du port du masque dans les transports en commun. Que ce soit dans les trains, les bus ou les métros, «20 minutes» a constaté lundi que cette mesure a été quasi unanimement adoptée par les voyageurs.

1 / 10
Le port du masque est devenu obligatoire dans les transports publics depuis ce lundi. Globalement, la mesure est scrupuleusement respectée, comme ici à Lausanne.

Le port du masque est devenu obligatoire dans les transports publics depuis ce lundi. Globalement, la mesure est scrupuleusement respectée, comme ici à Lausanne.

KEYSTONE
Comme ici le long de la ligne du Lausanne Echallens Bercher, des masques ont été distribués ce matin aux voyageurs des trains, bus, bateaux et métros dans plusieurs régions du canton de Vaud. Cette opération était organisée par l’Etat de Vaud en collaboration  avec les compagnies de transport vaudoises

Comme ici le long de la ligne du Lausanne Echallens Bercher, des masques ont été distribués ce matin aux voyageurs des trains, bus, bateaux et métros dans plusieurs régions du canton de Vaud. Cette opération était organisée par l’Etat de Vaud en collaboration avec les compagnies de transport vaudoises

État de Vaud/Twitter
Lausanne

Lausanne

KEYSTONE

En partenariat avec «20 minutes», Coop et les CFF, l’agence Promotion-Tools a mené une opération de distribution de quelque 26’000 masques et de votre journal préféré dans les gares de Lausanne, Zurich, Lugano et Bern. Sur le front depuis 6h du matin à Lausanne, Loïc Privet de l’agence Promotion-Tools a constaté lundi qu’environ sept personnes sur dix ont «un masque à l’entrée ou à la sortie de la gare de Lausanne».

1 / 26
Lundi, le port du masque est devenu obligatoire dans les transports publics suisses.

Lundi, le port du masque est devenu obligatoire dans les transports publics suisses.

François Melillo.
La mesure s'applique à tous les voyageurs de plus de 12 ans.

La mesure s'applique à tous les voyageurs de plus de 12 ans.

François Melillo.
Elle vise à protéger les usagers et limiter la transmission du nouveau coronavirus.

Elle vise à protéger les usagers et limiter la transmission du nouveau coronavirus.

François Melillo.

«Mettre fin au laisser-aller»

Valentine, comptable et mère de famille, salue la mesure du Conseil fédéral. «Il y avait de plus en plus de laisser-aller et de relâchement. On ne peut pas se permettre de confiner une nouvelle fois. Il faut se protéger contre ce virus», a-t-elle indiqué. Pendulaire qui se déplace essentiellement en métro, B., 32 ans, porte régulièrement le masque dans les transports. «En tant qu’employé du CHUV, je dois encore faire plus attention. Même si on n’a aucune preuve que c’est dans les transports publics qu’on chope le plus ce virus», a-t-il indiqué.

Satisfaction du côté des compagnies ferroviaires

Les CFF et le BLS se disent très satisfaits par l'attitude des usagers des transports publics lundi matin. Rares étaient les passagers sans protection, ont indiqué les deux compagnies ferroviaires.

Le personnel a informé les quelques passagers dépourvus de masque de l'obligation de se protéger dans les transports publics, a indiqué à l'agence d'information Keystone-ATS un porte-parole des CFF. Ce dernier ignore si des passagers non masqués ont été forcés à descendre à l'arrêt suivant.

De leur côté, le BLS relève que seuls quelques passagers sans protection ont dû être informés par leur personnel.

Par ailleurs, dans le canton de Vaud, l’Etat et les différentes compagnies de transport vaudoises ont offert des masques aux voyageurs des trains, bus, bateaux et métros dans plusieurs zones du canton. Comme celle menée par «20 minutes», cette opération vise à rappeler l’obligation du port du masque dans les transports publics entrée en vigueur ce lundi.

À Neuchâtel, pas de masques pour les chauffeurs

Les usagers des transports publics neuchâtelois respectent très largement la consigne du port du masque obligatoire. Moins d'un passager par bus en est dépourvu. Les conducteurs des bus TransN, qui sont à plus de 1,5 mètre des passagers, n'en portent toutefois généralement pas.

Les voyageurs qui prennent le train – ou en sortent – en gare de Neuchâtel étaient aussi pratiquement tous masqués. Sur les quais, la situation est un peu différente. Certains passagers attendent le dernier moment et mettent leur masque, juste avant de monter dans le train pour finir leur café ou profiter d'une cigarette.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
274 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Vive Mabagnole

06.07.2020 à 11:13

Ils font la gueule pour adopter le masque?

Masqué comme jamais

06.07.2020 à 10:58

De ce fait, ce matin dans le trains nous étions 10 à l'avoir sur 30 passagers.

Bouly

06.07.2020 à 10:58

Purée mais pourquoi j’ai appelé mon chien masque