Actualisé 29.09.2016 à 19:47

Etude

Les pendulaires détesteraient... penduler!

Un sondage mené auprès de 40'000 pendulaires dans le monde montre que le trajet est perçu comme un fardeau.

de
smk/nxp
Les Suisses sont un peuple de pendulaires mais de là à dire qu'ils aiment çà...

Les Suisses sont un peuple de pendulaires mais de là à dire qu'ils aiment çà...

photo: Keystone

Une étude menée auprès de 40'000 travailleurs dans le monde montre que 37% d'entre eux estiment que penduler est inutile et superflu.

En outre, 27% détestent se déplacer et qualifient leur trajet comme une «pure perte de temps précieux». Plus de la moitié d'entre eux préférerait être plus productifs au travail, voire rester plus longtemps au lit le matin.

Pas innocente

Seuls 17% apprécient leur temps de trajet et 19% utilisent ce moment comme un instant privilégié pour lire, s'informer ou se divertir avec leur téléphone portable. L'étude n'est toutefois pas forcément innocente puisque son commanditaire n'est autre qu'un fournisseur de solutions de bureaux flexibles.

Travailler à la maison

Selon Garry Gürtler, directeur pour la Suisse chez Regus, penduler est devenu un «fardeau pour l'immense majorité des travailleurs ainsi qu'une perte considérable de leur productivité, ne pouvant utiliser ce temps ni pour leurs intérêts personnels ni pour leurs loisirs».

Garry Gürtler rappelle dans l'étude que les employés doivent toujours plus être atteignables et connectés. «Mais dans les faits, leur productivité est impactée par leur temps de trajet quotidien. Les entreprises pour qui la productivité de leurs employés est primordiale seraient peut-être avisées de les laisser travailler à domicile à l'occasion.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!