Actualisé

Grippe saisonnièreLes personnalités romandes vont-elles se faire vacciner ?

Alors que la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière vient de débuter, des célébrités romandes nous racontent si elles se feront vacciner

par
tpi/cam

Gérard Castella, 56 ans, entraîneur à l'ASF.

Va-t-il se faire vacciner?: «Oui»

«Dans les sports collectifs, comme le football, il est plutôt courant de se faire vacciner contre la grippe. Tout le monde est concerné, des joueurs aux entraîneur, en passant par les membres du staff. Ca paraît assez logique, au vu de la proximité qu'il existe dans un vestiaire. Si un joueur tombe malade, le virus se propage rapidement, avec des conséquences sur la performance de l'équipe qui peuvent être importantes. Il faut également faire attention avec les bouteilles d'eau, veiller à ce que chaque joueur ait la sienne. Personnellement, cette année, je suis vacciné contre tout, puisque je pars au Nigéria jeudi. Si j'ai peur de la grippe A ? Pas du tout. Je pense qu'il s'agit plus d'une psychose que d'un véritable danger. L'important, c'est d'abord de bien respecter les règles d'hygiènes élémentaires».

Richard Chassot, 39 ans, directeur du Tour de Romandie.

Va-t-il se faire vacciner?: «Non»

«Il ne m'est arrivé qu'une seule fois de me faire vacciner, lorsque j'étais encore coureur cycliste. Je ne vais donc pas le faire cette année. Il faut dire que je n'attrape que très rarement la grippe, je suis plutôt sujet aux bronchites. Mais je ne suis pas anti-vaccin pour autant. Si je me rends dans un pays étranger et qu'on me dit que dit de tel vaccin est indispensable, je l'accepte sans broncher. J'ai la chance d'être en bonne santé, je touche du bois. La santé, c'est notre bien le plus précieux. Les personnes malades peuvent être vite marginalisées dans notre société. Quant à la grippe A, je ne suis pas inquiet. Je ne suis pas du genre à dévaliser une pharmacie pour être sûr d'avoir un masque. »

Christophe Darbellay, 38 ans, président du parti démocrate-chrétien suisse.

Va-t-il se faire vacciner?: «Oui, prochainement»

«Je n'ai pas encore eu le temps de me faire vacciner. Mais j'ai l'intention de le faire. Je vais profiter du fait que les parlementaires y soient invités. Pour moi c'est du temps gagné, ce vaccin. Avec l'agenda que j'ai, je peux difficilement me permettre de perdre deux ou trois jours à être malade. Et comme je serre les mains de tout le monde, je pourrais être un important vecteur de propagation du virus.»

Pierre-François Unger, 58 ans, Conseiller d'Etat genevois, chef du Département de la santé.

Va-t-il se faire vacciner?: «Oui»

«Je me vaccine depuis une quinzaine d'années. Il faut se souvenir que la grippe n'est pas forcément une maladie bénigne. Que l'on soit chef du service des urgences ou politicien, on voit défiler beaucoup de monde. C'est donc important de ne pas être un vecteur de transmission. Et puis, si c'est agréable de ne pas attraper la grippe, c'est tout aussi agréable de ne pas la transmettre.»

Claudia Mélanjoie-dit-Savoie, 36 ans, présentatrice météo à la TSR.

Va-t-elle se faire vacciner?: «Non»

«Je n'ai pas du tout l'intention de me faire vacciner, je ne l'ai d'ailleurs jamais fait. Je suis plutôt méfiante. Se faire injecter le virus, même à petite dose, ce n'est pas trop mon truc. Si je suis rarement grippée, je n'échappe pas de temps en temps à un petit refroidissement. Mais il m'en faut plus pour rester au fond du lit, au lieu d'aller travailler. Il faut simplement que j'arrive à présenter la météo sans éternuer, ni me moucher!(rires).»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!