Berne: Les personnes allergiques aux pollens ont déjà beaucoup éternué

Publié

BerneLes personnes allergiques aux pollens ont déjà beaucoup éternué

Les malheureux réagissant aux pollens n’ont pas été épargnés en ce début d’année. En cause notamment des floraisons qui ont débuté relativement tôt.

Au nord des Alpes, la floraison des graminées est imminente.

Au nord des Alpes, la floraison des graminées est imminente.

DR

L’année pollinique 2022 a été jusqu’à présent très pénible pour les personnes allergiques rappelle MeteoNews. D’une part, la saison pollinique a commencé relativement tôt, d’autre part, les arbres et les arbustes qui ont fleuri jusqu’à présent ont répandu beaucoup de pollen. De plus, la pluie – qui n’est tombée que rarement – n’a pratiquement pas éliminé ces poussières. Au Tessin, la floraison du principal allergène, les graminées, a déjà commencé. Au nord des Alpes, elle est imminente. L’intensité de la gêne occasionnée par les graminées dépendra des conditions météorologiques des prochaines semaines.

Actuellement, de nombreuses espèces d’arbres sont en fleurs des deux côtés des Alpes, en particulier les bouleaux (en concentrations parfois très élevées), les frênes, les platanes, les charmes et les chênes, ces derniers commençant à fleurir au nord des Alpes. Au sud des Alpes, on observe déjà des concentrations modérées de pollen de graminées (type de pollen qui a le plus grand pouvoir allergisant) ainsi que des concentrations modérées de hêtre. En altitude, à partir de 1000 mètres environ, la situation est actuellement moins critique, mais le pollen de bouleau s’y trouve aussi parfois en des concentrations élevées.

(comm/jbm)

Ton opinion

11 commentaires