Gay Pride à Saint-Pétersbourg: Les photos de la détention des homos arrêtés

Actualisé

Gay Pride à Saint-PétersbourgLes photos de la détention des homos arrêtés

Un groupe de manifestants arrêtés pendant un défilé non-autorisé ont réussi à emporter un téléphone portable en cellule. Leurs photos font le tour du monde grâce à Facebook.

par
frb

Le récit fait froid dans le dos: «Nous sommes neuf à être enfermés dans une cellule de quatre mètres sur deux. On suffoque! Cela ressemble plus à un sauna. Et la police a refusé de nous donner de l'eau!» Les conditions d'emprisonnement à la russe ne sont certainement pas les mêmes qu'en Suisse. Mais il est plutôt rare d'en avoir la preuve par l'image!

Vague de sympathie pour les jeunes

Quatorze activistes qui militaient en faveur des droits des gays ont été arrêtés samedi dernier, lors de la Gay Pride interdite de Saint-Pétersbourg. Chaque manifestation de ce type est interdite en Russie, relève le site «gqitalia.it».

Après quelques minutes seulement, la police est intervenue pour arrêter les participants, qui ont ensuite passé une journée en garde à vue. Les clichés ont été diffusés via le profil Facebook de Nikolai Alekseev, leader du mouvement de revendication aux droits des homosexuels en Russie. Elles ont créé une véritable onde de choc dans la communauté: les gays allemands se sont par exemple réunis devant l'ambassade russe de Berlin, sur l'appel du même Alekseev. Le chanteur Boy George aurait même transmis aux jeunes incarcérés un message de sympathie via Twitter.

«Traitements inhumains»

Depuis, les militants gays ont pu quitter leur cellule, mais leur combat ne s'arrête pas là. La communauté dénonce à présent les «traitements inhumains» réservés aux homosexuels «dans une Russie démocratique et membre du Conseil de l'Europe».

Ton opinion