Actualisé

SomalieLes pirates affirment que les otages sont à terre

Des pirates somaliens ont annoncé samedi que le couple de touristes britanniques enlevés peu après leur départ des Seychelles le 23 octobre a été débarqué à terre.

La veille, un des pirates reclamaient une rançon de 7 millions de dollars en échange de leur libération.

D'autres pirates avaient indiqué que le montant de la rançon ne serait fixé qu'une fois les otages placés dans un repaire sûr à terre. Paul et Rachel Chandler, un couple de quinquagénaires, ont été capturés alors qu'ils naviguaient dans les eaux internationales au nord de l'archipel.

Le couple de Britanniques, transféré après sa capture sur un porte-conteneurs singapourien par crainte d'une opération de sauvetage de la marine britannique, semble être maintenant l'objet d'un contentieux entre des groupes rivaux de pirates.

«Nous sommes mécontents des hommes qui retiennent les Britanniques. Ils étaient nos amis. Nous les avions aidés», a dit un pirate se présentant sous le nom d'Hassan. «Mais ils n'ont pas respecté ce que nous avions fait pour eux. Ils ont conduit les deux otages à terre hier et ils ont coupé les relations», a-t-il ajouté.

«Nous les prévenons que cela peut conduire à un désastre pour eux. Nous ne renoncerons à aucun effort pour déjouer leurs plans s'ils s'entêtent à vouloir se séparer de nous», a-t-il encore dit.

Authenticité à confirmer

La BBC a diffusé vendredi l'enregistrement d'un appel téléphonique dans lequel un homme se présentant comme un membre du groupe détenant les deux plaisanciers exige une rançon.

«Nous n'avons besoin que de la petite somme de sept millions de dollars. Si on ne nous fait pas de mal, nous ne leur ferons pas de mal», déclare l'homme, qui ne donne pas son nom, dans l'enregistrement.

Un porte-parole du Foreign Office a indiqué que le gouvernement britannique avait connaissance de cette demande de rançon, mais qu'il ne pouvait encore en confirmer l'authenticité.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!