Les pires spammeurs sont Américains et Chinois
Actualisé

Les pires spammeurs sont Américains et Chinois

La distribution en masse de courriers électroniques à caractère publicitaire et non sollicités est en progression constante.

Sophos, une société de sécurité informatique, publie son traditionnel classement des pays qui ont émis le plus de spams durant le second trimestre 2006. Les Etats-Unis se trouvent en tête et génèrent à eux seuls plus de 23% des e-mails publicitaires à travers le monde. La Chine suit juste derrière avec 20% de pourriels. En troisième et quatrième positions, on retrouve respectivement la Corée et la France, premier pays européen.

2006 a connu deux évolutions majeures: la première est l'utilisation d'images à la place de textes par les spammeurs. En procédant ainsi, ces derniers espèrent contourner les filtres mis en place par les hébergeurs et qui reposent essentiellement sur des techniques d'analyse de texte.

Ce genre de messages est passé de 18% en janvier à 35% du total des e-mails frauduleux en juin. Deuxième évolution majeure, les escroqueries «Pump-and-dump». Ce sont des spams comportant un message financier erroné d'importance, destiné à tromper les investisseurs boursiers.

Ces derniers, alléchés par un gain facile, achèteront alors un titre en masse et gonfleront artificiellement le cours de certaines actions, ce qui permettra au spammeur de réaliser des plus-values rapides. Ce genre de pourriels financiers représentait moins de 1% du total en janvier 2005, alors qu'ils sont aujourd'hui passé à plus de 15%.

Selsa Maadi

Ton opinion