Les places de bénévoles dans les festivals sont chères
Actualisé

Les places de bénévoles dans les festivals sont chères

VAUD – Dur, dur de participer volontairement à l'organisation d'un festival de musique. Il reste peu de places.

Trois mois avant son ouverture, le Paléo Festival doit encore compléter son équipe de 3700 bénévoles. Les intéressés peuvent s'inscrire en ligne sur le site de la manifestation aujourd'hui dès midi. Mais attention! Les places sont chères. Une centaine de postes sont encore vacants dans des domaines bien précis, comme le nettoyage ou la sécurité. En fonction des compétences, les premiers inscrits seront les premiers servis. «Les bénévoles sont des gens fidèles. Ils reviennent d'année en année», explique Philippe Vallat, du Paléo. Et les rares places vacantes sont souvent repourvues grâce au bouche à oreille.

Dans les autres rendez-vous musicaux de l'été, il est tout autant difficile de dégoter le précieux sésame. Le Caribana Festival, Rock Oz'Arènes et le Montreux Jazz affichent déjà quasi complet pour leur prochaine édition. «Mais il est toujours possible de s'inscrire. Et certains bénévoles peuvent se désister avant le début de la manifestation», ajoute Olivier Graz, du Montreux Jazz.

La motivation des petites mains n'est pas seulement matérielle (abonnement personnel gratuit, défraiement, repas gratuits, etc.). Il y a aussi le fait de vivre un moment unique, selon les divers responsables qui bénéficient d'une main-d'œuvre bon marché. «Le bénévolat coûte moins cher. Mais, sans cela, les prix des billets des concerts augmenteraient», conclut Philippe Vallat.

Dominique Botti

Ton opinion