Actualisé

ZurichLes plaques «chinoises» ne tiennent pas sur la façade

Un quartier construit par les CFF fait encore parler de lui, après avoir été épinglé sur ses matériaux peu écolos.

par
cht/tam
Thomas Mathis

L'Europaallee, un nouveau complexe de bâtiments que les CFF sont en train de construire près de la gare centrale de Zurich, n'en finit pas de créer la polémique. L'an dernier, il avait valu à l'ancienne régie ­fédérale la très peu enviable Pierre du diable. Avec ce drôle de trophée, l'Initiative des Alpes distingue les «transports les plus absurdes»: en l'occurrence, des éléments de façade en pierre qui avaient parcouru pas moins de 43'000 km entre leur lieu d'extraction, dans une carrière allemande et l'endroit où ils ont été façonnés, en Chine, avant leur retour pour être posés à Zurich.

Chaque panneau a dû être vérifié

Le comble de l'absurde: ces dalles controversées ne tiennent pas. Le chantier n'est pas encore terminé que des plaques se seraient mises à tomber de la façade, selon des témoins. Du côté des responsables du projet, on admet qu'il y a un problème. «Lors de l'inspection des dalles avant le montage, nous avons constaté que leurs fixations avaient été endommagées au cours de leur transport», explique le porte-parole des CFF, Raffael Hirt. Le montage a été immédiatement arrêté et chaque panneau vérifié, précise-t-il en assurant qu'il n'y a eu «à aucun moment danger pour la population». La police zurichoise, pour sa part, a indiqué qu'elle n'avait pas eu connaissance de chute de dalles.

Europaallee, qui comptera à terme 168 appartements, ainsi que des bureaux et des surfaces commerciales, accueillera cette année ses premiers habitants. La fin des travaux est prévue en 2020.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!