Actualisé 26.11.2014 à 15:16

Genève

Les plaques de nouveau mises aux enchères

Dès le 1er décembre, le Service cantonal des véhicules cédera au plus offrant des numéros minéralogiques «rares». Les ventes se dérouleront sur internet.

de
jef
Le Service des véhicules pense que la plaque GE 555 555 sera particulièrement prisée.

Le Service des véhicules pense que la plaque GE 555 555 sera particulièrement prisée.

La dernière fois, c'était en 2003, avec huissier et crieur. Depuis, l'Etat avait cessé de mettre aux enchères ses plaques minéralogiques aux numéros sortant de l'ordinaire. Il s'y remettra le 1er décembre, en s'adaptant aux standards de l'époque: la vente se déroulera cette fois sur internet, via la plateforme ricardo.ch, accessible pour l'occasion depuis le site du Service cantonal des véhicules.

Trois sessions successives

Cinq à sept plaques seront présentées simultanément. Les personnes intéressées pourront miser durant sept jours, du lundi 8h00 au lundi suivant à 7h59. A 8h00, un nouveau lot sera vendu. Le service a prévu d'organiser trois sessions successives. Une pause sera ensuite observée jusqu'au printemps. Selon le GHI, le prix de départ tournera autour de 800 francs.

Les numéros disponibles «devraient satisfaire une palette de souhaits», estime l'Etat. Pour les voitures, par exemple, les plaques GE 4038 (intéressante car composée de quatre chiffres seulement), GE 300000 ou GE 555555 seront proposées. Pour les motos, il a été décidé de céder celles rappelant un code postal, comme GE 1204.

Record à 130'000 francs

A l'époque, les objets les plus convoités s'étaient vendus entre 7000 et 8000 francs, indique Didier Leibzig, directeur général du service. «En Suisse, le record est détenu par la plaque numéro 1, à Saint-Gall. Son usage a été acquis contre 130'000 francs. Mais en ce qui nous concerne, l'objectif n'est pas de gagner de l'argent mais de répondre à une demande et de faire plaisir aux usagers.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!