Genève: Les plaques de rue peuvent rapporter gros
Publié

GenèveLes plaques de rue peuvent rapporter gros

La mise en vente d'une centaine de panneaux a rapporté 40'000 francs à la Ville de Genève, qui rééditera l'opération au printemps prochain.

Une plaque de la rue de l'Arquebuse fait partie des succès de la vente.

Une plaque de la rue de l'Arquebuse fait partie des succès de la vente.

Quelque 103 plaques de rue ont été mises aux enchères sur le site Ricardo.ch du 5 au 14 novembre. La vente a été un succès, puisque toutes les pièces ont trouvé preneur. Avec une mise à prix de 50 francs, certaines d'entre elles ont atteint des sommes conséquentes, relate «La Tribune de Genève». Ainsi la plaque de la place du Bourg-de-Four, en Vieille-Ville, s'est vendue pour 2000 francs, tandis que la rue De-Candolle et la promenade Saint-Antoine ont rapporté près de mille francs (respectivement 1050 et 950 francs). Les inscriptions des rues Michel-Chauvet, de l'Arquebuse et du Général-Dufour complètent le peloton de tête.

En moyenne, les plaques ont été cédées entre 200 et 400 francs. La vente a permis de récolter 40'000 francs en tout, un «véritable succès», selon Marina Trayser, déléguée de l'Information au Génie civil. A l'origine de cette initiative, la conseillère municipale socialiste Olga Baranova n'a même pas pu se procurer elle-même l'un de ces panneaux, tant la demande était grande.

L'argent récolté va servir à la rénovation de certains monuments de la ville, dont des statues et des fontaines, abîmées par des déprédations commises durant l'hiver 2015. Une nouvelle mise en vente de plaques est prévue au printemps 2016 et des demandes pour des rues spécifiques sont déjà arrivées sur la table du Génie civil.

(20 minutes)

Ton opinion