RTS Un: Les plats de grand-maman avaient-ils plus de goût?

Actualisé

RTS UnLes plats de grand-maman avaient-ils plus de goût?

«C'était mieux avant?» s'est intéressé à la nourriture. Et les résultats des dégustations sont surprenants.

par
Julienne Farine

Vous pensiez qu'on mangeait mieux et que les aliments avaient plus de goût dans les années 1960? Préparez-vous à réviser votre jugement. C'est ce qu'a fait Noémi Massard (ci-contre à droite) en acceptant de participer à une expérience organisée par l'équipe de «C'était mieux avant?». Objectif pour la blogueuse culinaire: goûter des plats typiques des années 1960, 1980 et 2000, pour mieux réaliser ce qu'était la cuisine à différentes époques.

«Pour les années 1960, je m'attendais à des plats de famille, mijotés. Je ne pensais pas que ça serait aussi consistant et fade», explique la jeune femme de 36 ans. Si l'entrée et le plat d'il y a 50 ans ne l'ont pas séduite, le dessert l'a réconciliée avec la cuisine des «sixties». Ou presque: «Si je devais choisir une époque en ce qui concerne la nourriture, ce serait sans aucun doute l'actuelle. La diversité des aliments est beaucoup plus intéressante et la sécurité alimentaire est accrue.»

Noémi n'était pas seule à table. Jean-Luc Ingold, un critique culinaire sexagénaire, avait pris place face à elle. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, la ­différence d'âge entre les deux ­dégustateurs ne les a pas éloignés pendant le repas. «Jean-Luc ­Ingold et moi ne sommes pas de la même génération, mais nous nous sommes retrouvés sur le plaisir de faire le marché et de cuisiner des produits frais», confie la blogueuse.

La plus grande différence entre le critique culinaire et elle concerne l'avenir de la gastronomie et de la cuisine. Très optimiste, la jeune femme pense que son compagnon de table d'un jour est «probablement plus attaché à des souvenirs de gastronomie passée» qu'elle ne l'est.

Retrouvez le blog de Noémi sur: funambuline.blogspot.com

Ton opinion