Les plus belles voitures du «Passione Engadina»
Publié

Les plus belles voitures du «Passione Engadina»

En 2020, la quasi-totalité des événements automobiles ont été victimes de la crise du coronavirus. Le «Passione Engadina» de Saint-Moritz, qui a une nouvelle fois rassemblé les plus belles voitures classiques de ces dernières décennies, a cependant été maintenu.

par
Michael Lusk

Lors de la toute première édition du «Passione Engadina» en 2012, personne n’avait idée de l’ampleur que prendrait un jour ce rassemblement. Huit ans plus tard, une centaine d’équipages se sont à nouveau rendus en pèlerinage à Saint-Moritz fin août pour participer au rallye aux multiples épreuves à travers les Grisons et pour se mesurer les uns aux autres. Parmi les participants, on comptait également des célébrités telles que la pilote automobile Simona De Silvestro ou encore les anciens pilotes de Formule 1, Nick Heidfeld et Ivan Capelli.

Le plus gros défi pour l’organisateur de l’événement, Paolo Spalluto, et son équipe a toutefois été de maîtriser leur plus gros concurrent et ce, bien avant le signal de départ. Car, si l’événement a pu avoir lieu en dépit de la crise du coronavirus, c’est essentiellement dû au dispositif de sécurité exemplaire que le comité organisateur a mis sur pied. Le port du masque était même obligatoire lors de l’apéritif au sein du très chic hôtel Kulm. De nombreux bénévoles veillaient à ce que les règles de distanciation soient respectées et même les véhicules des participants ont été désinfectés durant la nuit.

Après le rallye de dimanche, les visiteurs ont pu venir admirer de très près les oldtimers au Country Club de Kulm.

Après le rallye de dimanche, les visiteurs ont pu venir admirer de très près les oldtimers au Country Club de Kulm.

Michael Lusk
Le public du Concours d’Élégance a élu cette Ferrari 275 GTB Allow Long Nose la plus belle voiture du rassemblement.

Le public du Concours d’Élégance a élu cette Ferrari 275 GTB Allow Long Nose la plus belle voiture du rassemblement.

Michael Lusk
Bien que le coronavirus représentait une menace pour le «Passione Engadina», il n’a pas pu arrêter les participants, comme ici, dans la Lamborghini Countach.

Bien que le coronavirus représentait une menace pour le «Passione Engadina», il n’a pas pu arrêter les participants, comme ici, dans la Lamborghini Countach.

Michael Lusk

Aston Martin en guise d’invité d’honneur

Peut-être était-ce partiellement dû à l’aura de James Bond, qui a régné sur Saint-Moritz cette année. Auparavant, le rôle d’invité d’honneur du «Passione Engadina» a toujours été confié à une marque italienne. Or, cette année, il a été attribué à Aston Martin. Après tout, la marque y était amplement représentée par différents modèles de la Zagato, dont la carrosserie en tôle a été conçue par le célèbre carrossier italien du même nom. Et le modèle britannique le plus célèbre, la DB5 du classique Goldfinger, se devait de ne pas manquer l’événement. Mais de nombreux autres modèles de la traditionnelle marque ont également pris le départ samedi, à l’occasion du rallye Julius Baer de 220 kilomètres à travers les Grisons.

Ils ont tout donné pour le concours

Non seulement les véhicules et les participants ont dû tout donner lors des nombreuses épreuves et dans les dénivelés, mais la météo a également été intransigeante. Alors qu’un soleil radieux brillait encore au départ de Saint-Moritz le matin même, des cordes de pluie se sont abattues l’après-midi au col de la Flüela. À tel point que dimanche, certains participants ayant quitté le concours, n’étaient plus au rendez-vous sur l’aérodrome. Mais la plupart d’entre eux devraient toutefois faire leur grand retour l’année prochaine, à l’occasion du dixième anniversaire du «Passione Engardina». Car, une fois piqué par la passion des véhicules classiques, il est très difficile de se débarrasser du virus.

Ton opinion