Actualisé 04.05.2020 à 10:31

Coronavirus

Les PME suisses sont un peu moins pessimistes

Plus d'un tiers des petites et moyennes entreprises s'attendent à des difficultés financières ces douze prochains mois, alors qu'elles étaient encore plus de 50% fin mars, selon un sondage.

Une entreprise sur huit estime élevé le risque de faillite.

Une entreprise sur huit estime élevé le risque de faillite.

Keystone

Les petites et moyennes entreprises (PME) sont moins pessimistes concernant leurs perspectives financières ces prochains mois. Dans le contexte de la pandémie de coronavirus, les sociétés ont largement fait appel aux aides publiques.

Quelque 36% des PME interrogées par l'école de commerce zurichoise ZHAW s'attendent à des difficultés financières ces douze prochains mois, alors qu'elles étaient encore plus de 50% fin mars. Une entreprise sur huit estime cependant élevé le risque de faillite sur la période sous revue.

Pas de regain d'optimisme sur le long terme

«Les perspectives à long terme ne se sont en revanche pas encore améliorées», a nuancé Andreas Schweizer, intervenant pour la finance d'entreprises à la ZHAW. Car 70% des 350 PME sondées entre le 21 et le 24 avril tablent toujours sur des perspectives économiques «négatives ou très négatives» ces douze prochains mois. Ce pourcentage est en recul de seulement 7% comparé au sondage de mars.

Quelque 40% des sociétés ont par ailleurs utilisé l'aide publique mise à leur disposition par la Confédération et la moitié a introduit le chômage partiel. Malgré cela, un tiers des personnes interrogées s'attend à devoir éventuellement effectuer des licenciements. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!