Aventure: Les Pokémon sont indestructibles
Actualisé

AventureLes Pokémon sont indestructibles

Attraper ces bestioles reste étonnamment attractif. Et cela dure depuis bientôt quinze ans.

par
Philippe Messeiller

Jouer avec Pikachu et ses potes, c'est comme se retrouver devant un bol de cacahuètes. On ne peut plus s'arrêter quand on a commencé. Les versions or («Heartgold») et argent («Soulsilver») qui viennent de sortir en sont la preuve. Glissez la cartouche dans votre Nintendo DS et vous voilà parti pour des heures et des heures de jeu. Leur univers a beau être enfantin, les Pokémon ont de quoi séduire tous les joueurs.

Les deux nouveaux titres poussent au maximum l'art de la capture d'insectes, de la stratégie et de l'aventure. C'est ce cocktail qui fait le succès de la saga. Le joueur est toujours en quête d'une mission ou d'une créature. Il veut toujours améliorer ses performances, devenir plus puissant, plus malin. «Heartgold» et «Soul­silver» ont beau n'être qu'une reprise (drôlement bien boostée grâce à ses 500 créatures à découvrir, à ses arènes, à ses échanges à ­l'échelle mondiale et même à son podomètre qui permet de faire croître la puissance de vos créatures en marchant), il marquent un point culminant des Pokémon.

Et ce n'est pas fini. La cinquième génération va bientôt débarquer. Il lui faudra offrir plus que de nouvelles créatures et un gameplay revisité pour réussir à maintenir la flamme. Quoi qu'il en soit, cela marquera quinze ans d'hégémonie sur le monde du jeu vidéo, avec plus de

143 millions d'ex­emplaires vendus dans le monde entier.

DS, Nintendo, multijoueur Age PEGI: 3 ans ****

DS, Nintendo, multijoueur Age PEGI: 3 ans ****

DS, Nintendo, multijoueur Age PEGI: 3 ans ****

Créés par un piqué des insectes

Les Pokémon sont nés en 1996 au Japon pour la Gameboy. Leur nom est venu de la contraction du nom du premier jeu, appelé «Poketto Monsuta», autrement dit «monstres de poche». La légende veut que leur créateur, le génial game designer Satoshi Tajiri, ait eu une illumination quelques années auparavant en voyant un insecte se promener le long d’un câble reliant deux Gameboy. Ce qui est certain, c’est qu’il était passionné par les insectes depuis tout petit. En faire des héros lui est venu naturellement quand il a commencé à travailler pour Nintendo et Shigeriu Myamoto, le papa de Mario et Zelda.

Le reste appartient à l’histoire du jeu vidéo.

Ton opinion