Mort d'un adolescent: Les policiers ne se sont pas défendus en légitime défense
Actualisé

Mort d'un adolescentLes policiers ne se sont pas défendus en légitime défense

Les deux policiers qui ont tiré sur deux jeunes gens, tuant l'un d'entre eux, lors d'une effraction dans un supermarché de Krems (nord-est) le 5 août dernier, n'étaient pas en situation de légitime défense, ont affirmé mercredi les avocates des adolescents.

Se référant au rapport, non encore rendu public, de la reconstitution des faits effectuée la semaine dernière dans le supermarché, les deux avocates ont affirmé que «le tir mortel qui a touché l'adolescent (de 14 ans) dans le dos a eu lieu alors que la visibilité était bonne et sans qu'il y ait eu une situation d'attaque ou impliquant un geste de légitime défense», selon un communiqué transmis à l'agence APA.

Un porte-parole du parquet de Korneuburg a cependant réfuté un point de l'argumentation des avocates. «Les coups de feu n'ont pas été tirés dans une complète obscurité, mais ce n'étaient pas de bonnes conditions de visibilité», a déclaré Friedrich Köhl à la télévision publique ORF.

Les deux jeunes, âgés de 14 et 16 ans, s'étaient introduits de nuit dans cette grande surface et avaient déclenché une alerte dans le commissariat de police local.

Une patrouille composée d'un policier et d'une policière était arrivée sur les lieux. Les policiers avaient affirmé avoir tiré en état de légitime défense dans l'obscurité car ils avaient été menacés par deux individus masqués munis d'armes de poing. L'adolescent de 14 ans avait été tué d'une balle dans le dos, le second avait été blessé aux cuisses.

Selon le témoignage de ce dernier, qui a eu 17 ans depuis, son complice et lui n'étaient équipés que d'un tournevis et d'un outil de jardin au moment des faits et tentaient de fuir dans l'obscurité du magasin quand les policiers ont tiré sur eux.

Le jeune délinquant survivant, qui a reconnu d'autres vols dans des magasins, a été placé en détention provisoire. Les deux policiers, contre lesquels une enquête a été ouverte pour homicide, ont repris leur travail.

(afp)

Ton opinion