Genève: Les policiers rédigent leur propre réforme
Actualisé

GenèveLes policiers rédigent leur propre réforme

Trois syndicats ont élaboré un projet de loi qu'ils proposent clés en main à leur magistrate, Isabel Rochat. Ils se disent prêts à aller devant le peuple.

par
Raphaël Leroy
Me Jacques Roulet aux côtés du président de l'UPCP, Christian Antonietti.

Me Jacques Roulet aux côtés du président de l'UPCP, Christian Antonietti.

C'est du jamais vu dans l'histoire des relations houleuses qu'entretiennent depuis des années les syndicats de police et le Conseil d'Etat.

Après avoir largement critiqué la réforme en cours de leur profession et organisé une grève des amendes ou de la barbe, les syndicats de la gendarmerie (UPCP), de la police judiciaire et de la sécurité internationale ont façonné un projet de loi alternatif à celui en gestation de la magistrate Isabel Rochat.

«Déni du département de la sécurité»

«C'est une démarche exceptionnelle qui répond au déni total du Département vis-à-vis de nos revendications», regrette le président de l'UPCP, Christian Antonietti.

Le texte, initié par l'avocat Jacques Roulet, prévoit notamment l'instauration d'un audit annuel pour fixer les effectifs, le maintien du droit de grève ou le statu quo concernant l'engagement d'étrangers.

«Mme Rochat propose une loi-cadre vide de sens qui est un chèque en blanc, conteste Me Roulet. Avec ce projet, nous faisons le travail qu'aurait dû faire la magistrate.» Si la proposition ne reçoit pas un bon accueil, les syndicats se disent prêts à aller jusqu'à l'initiative populaire.

«Ce n'est pas aux syndicats de faire les lois!»

«Nous accueillons toute proposition de nos partenaires, indique Isabel Rochat. Le futur projet de loi sera enrichi de ces réflexions. Ce n'est toutefois pas aux syndicats de faire les lois.»

Vision partagée par l'Ordre des avocats, partie prenante à la réforme. «Les syndicats sortent de leurs prérogatives, estime le Bâtonnier, Me François Canonica. Ce qui leur est demandé, c'est de faire appliquer la loi, non de la rédiger.»

Ton opinion