Tunnel d'Arrissoules: Les pompiers, préparés, ont pu limiter les dégâts
Actualisé

Tunnel d'ArrissoulesLes pompiers, préparés, ont pu limiter les dégâts

L'incendie qui s'est produit mardi entraîne la fermeture du tunnel. Mais les dégâts auraient pu être plus importants sans la préparation des pompiers.

par
Yannick Weber
Leser-Reporter

Les opérations de nettoyage et de dépollution sont en cours dans le tunnel d'Arrissoules, à la suite de l'incendie d'un fourgon qui s'est déclaré mardi après-midi, sans faire de blessés. Selon l'Office fédéral des routes (OFROU), l'ampleur des dégâts sur les infrastructures et les équipements éloctromécaniques pourra être évaluée une fois cette première phase terminée. Elle nécessite la fermeture d'un des deux tubes et la circulation se fera en bidirectionnel jusqu'à sa réouverture.

Le nettoyage devrait se poursuivre jusqu'au vendredi 20 octobre dans la soirée. «Il faudra alors analyser l'importance des dégâts tant au niveau du béton que du câblage, de la ventilation et des caméras vidéo», détaille Olivier Floc'hic, porte-parole de l'OFROU.

Pas une première, et des secours préparés

Ce même tunnel avait déjà été le théâtre d'un important incendie, en mars 2014, lorsqu'un car de tourisme avait pris feu, rappelle l'OFROU. Un événement qui avait entraîné une fermeture du tunnel pendant six semaines, notamment en raison d'un dégagement d'acide chlorhydrique. «La taille du véhicule a forcément une influence sur l'ampleur des dégâts. Dans le cas de l'incendie d'hier, en comparaison à 2014, ils seront moindres», estime Olivier Floc'hic.

Fourgon en feu au tunnel d'Arrissoules

Un véhicule s'est embrasé dans le tunnel d'Arrissoules, mardi en fin d'après-midi. Le tronçon est fermé dans les deux sens.

Hasard du calendrier, au début du mois d'octobre 2017, le tunnel avait été fermé pendant une nuit afin de réaliser un exercice grandeur nature en cas d'incendies. Différents services de secours vaudois et fribourgeois ont participé aux opérations, les mêmes qui sont intervenus mardi après-midi. Un exercice qui se sera donc avéré bénéfique. «Il faut saluer le travail des pompiers qui sont intervenus très rapidement, minimisant ainsi les dégâts», considère le porte-parole de l'OFROU.

Quant aux pompiers, ils font preuve de modestie. Sur la page Facebook du SDIS Broye-Vully, ils ont publié un message de remerciement aux automobilistes qui ont parfaitement créé le couloir de secours qui a facilité leur intervention rapide.

Ton opinion