Etats-Unis: Les portes de son bar ne s'ouvrent qu'à ses «amis»

Actualisé

Etats-UnisLes portes de son bar ne s'ouvrent qu'à ses «amis»

Un pub ne laisse entrer que les clients qui ont été approuvés sur Facebook.

par
man

«Facebook est le meilleur videur que j'aie jamais eu.» Tony Mannor, alias Tony Finnegan sur Facebook, en est convaincu. Depuis qu'il a mis en place un système pour filtrer sa clientèle grâce au célèbre réseau social, le gérant du Finnegan's Irish Pub & Restaurant de Stockton, en Californie, travaille plus sereinement en fin de soirée. «Il a éliminé presque tous nos problèmes», a-t-il assuré au micro de la chaîne CBS Sacramento.

Car, pour entrer dans son établissement à partir de 21 h, il faut obligatoirement montrer patte blanche. Le moyen: devenir l'ami du propriétaire, du moins sur Facebook. Une personne à l'entrée vérifie ensuite, devant un ordinateur, si la demande d'amitié a bien été approuvée par le patron du pub. Chaque mois, celui-ci reçoit des centaines de requêtes, qui sont examinées une à une. Si la procédure de validation prend un certain temps, il semblerait qu'avoir des amis en commun aide à l'accélérer.

Au total, Tony peut compter sur une clientèle de plus de 10 000 «amis». Et à l'entendre, elle est satisfaite du système mis en place. «Il n'y a pas beaucoup de problèmes ici parce que les gens savent qu'ils peuvent être identifiés s'ils causent du désordre», a expliqué une cliente à la chaîne de télévision locale.

Ton opinion