Vaud - «Les portes se sont ouvertes alors que le train était en marche»

Publié

Vaud«Les portes se sont ouvertes alors que le train était en marche»

Lundi, les passagers d’un RER vaudois ont vu l’appareil dysfonctionner. Qualifié de très rare, l’incident est pris très au sérieux par les CFF.

par
Xavier Fernandez

Grosse frayeur, lundi, pour les passagers de la ligne S9 du RER vaudois. Parti de Lausanne à 18 h 13 en direction de Chiètres (FR), le train a rapidement rencontré une série de problèmes. «Deux passagers ont voulu sortir au premier arrêt, à Puidoux (VD). Ils ont appuyé sur le bouton, mais les portes ne sont pas ouvertes, raconte un pendulaire. Les passagers en question ont couru pour gagner les portes du wagon suivant, mais le temps leur a manqué. Le train est reparti. Cela s’est reproduit plus tard, à un autre arrêt, avec un passager qui n’a pas non plus réussi à sortir à temps.»

«C’était super dangereux!»

Le plus étrange était toutefois encore à venir. «Par la suite, durant le trajet, les portes se sont ouvertes et refermées toutes seules, à trois reprises, alors que le train était en marche, poursuit le témoin. C’était super dangereux! Si une personne avait été là, devant les portes, elle aurait sans doute été avalée par l’appel d’air. C’est inadmissible!»

Porte-parole de CFF, Frédéric Revaz confirme l’incident. «Toutes nos excuses à nos clients! Après avoir été informé du problème, le mécanicien de locomotive a bloqué la porte concernée pour qu’elle ne puisse plus s’ouvrir. Le train a ensuite été retiré du trafic. Il est désormais à l’atelier, où une enquête a débuté pour déterminer la cause de cette irrégularité. Ce type d’événement reste très rare et chaque cas est pris très au sérieux. Une analyse est réalisée à chaque fois et des mesures sont prises si cela permet d’améliorer la sécurité.»

D’autres problèmes de portes par le passé

En 2019, les CFF avaient rencontré de nombreux problèmes avec des portes de trains. Au mois d’août à Baden (AG), un chef de train avait été bloqué par une porte qui ne s’était pas rouverte en rencontrant une résistance. L’homme avait trouvé la mort, traîné par le train en mouvement. Puis, en novembre, des wagons avaient circulé avec des portes ouvertes à plusieurs reprises, dont trois en une semaine, dans les cantons de Genève et Vaud notamment.

En 2019, des trains ont circulé portes ouvertes à trois reprises en une semaine.

Ton opinion

138 commentaires