Les Ports francs et Entrepôts de Genève bientôt en chantier
Actualisé

Les Ports francs et Entrepôts de Genève bientôt en chantier

L'art représente 13% de la clientèle des Ports Francs et Entrepôts de Genève (PFEG).

Mais cette activité, qui profite de la stabilité économique et politique de la Suisse, est exercée en partenariat avec quelques transitaires spécialisés.

De nombreuses pièces, antiquités et tableaux, sont en dépôt dans l'attente d'expositions itinérantes. A Genève, comme à Zurich et à Bâle, ces objets d'art sont sécurisés dans des conditions optimales, en suspension temporaire de droits et taxes.

L'un des transitaires experts en œuvres d'art est la société Rodolphe Haller. Comme quelques autres tels que Natural Le Coultre, Art Franc et Harsch, la société genevoise conserve ce patrimoine dans des salles aux allures de coffres-forts.

Attrait fiscal

Pour les propriétaires, l'attrait des ports francs suisses tient, entre autres, à des raisons fiscales. En y entreposant leurs œuvres d'art en régime port franc, celles-ci sont temporairement exemptées de droits et de taxes. Ces derniers seront payés uniquement lors de l'importation dans le pays de destination finale.

«Le prix de l'entreposage est calculé selon la taille de l'œuvre (30 à 40 francs en moyenne pour un tableau, 60 à 80 francs pour deux) et s'ajoute le coût de l'assurance explique le directeur de Rodolphe Haller.

Dynamisme du marché de l'art

Le contexte genevois a amené l'essor des grandes maisons de ventes aux enchères, telles que Christie's, Sotheby's, Phillips et Antiquorum pour l'horlogerie. «Notre activité profite du dynamisme du marché de l'art depuis une trentaine d'années.»

Plusieurs milliers de tableaux sont entreposés en permanence dans les locaux sécurisés chez Rodolphe Haller, certains pour quelques jours, d'autres pour quinze ou vingt ans. Avant d'être expédiés, ils sont livrés aux soins des «emballeurs-layetiers». Ces spécialistes de l'emballage leur permettront d'arriver à bon port, pour s'offrir aux regards du public.

(ats)

Ton opinion