Actualisé 18.04.2016 à 12:39

Suisse

Les premières faiblesses du nouveau billet révélées

Des lettres qui s'effacent et des craquèlements à certains endroits: moins d'une semaine après sa mise en service, la nouvelle coupure de 50fr. présente déjà quelques petits défauts. La BNS s'en défend.

de
sas/dv/ofu

En termes de sécurité, le nouveau billet de 50 francs, mis en circulation mardi dernier, est au top, ne cesse de souligner la Banque nationale suisse (BNS), qui précise que l'espérance de vie de la coupure a pu être rallongée par rapport à l'ancienne. Elle est en effet composée de Durasafe. Il s'agit d'un substrat à trois couches, constitué de deux couches de papier fabriquées à partir de coton et renforcées au centre par un coeur de polymère.

Mais après moins d'une semaine d'utilisation, plusieurs lecteurs nous ont signalé de premiers signes de faiblesse. Un des problèmes soulevés est le craquèlement du billet s'il reste plié trop longtemps et que la bande plastique qui l'entoure est endommagée. Plusieurs personnes affirment par ailleurs que la coupure déteint au contact de l'eau ou de la sueur.

Les éléments de sécurité ont passé les tests

Dans son édition de lundi, «Blick» note par ailleurs qu'il est très facile d'effacer les écritures «Cinquante Francs» et «Cinquanta Franchi», inscrites sur la bande plastique, en les grattant. Idem pour les flèches imprimées de l'autre côté du billet. En effet, il suffit de frotter les parties citées ci-dessus en humidifiant un peu son doigt pour faire partir la couleur.

Contactée par nos collègues de «20 Minuten», la BNS défend son nouveau billet de 50 francs: «Les différents éléments de sécurité ont été passés au crible et ils ont tous passé les tests», note un responsable. Il ajoute qu'il est tout à fait normal que des éléments de la coupure s'effacent si les personnes les grattent. Pour la BNS, il s'agit là d'un comportement visant à endommager volontairement les coupures et non d'une utilisation standard de l'argent.

La BNS explique par ailleurs que les billets ne perdent pas leur valeur même s'ils sont endommagés: «Une coupure est composée de différents éléments de sécurité. Elle garde sa valeur même si certains éléments ne sont plus visibles à 100% en raison d'une mauvaise manipulation.»

Coupure pas acceptée par tous les automates

Pour le moment, il n'est pas encore possible de payer avec les nouveaux billets de 50 francs à tous les automates de Suisse. C'est le cas, notamment, dans de nombreuses stations-service. La situation est plus réjouissante du côté des transports publics. Les CFF ont adapté la totalité de leurs bornes.

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!