Nyon (VD) – Les premiers procès de zadistes s’ouvrent ce lundi

Publié

Nyon (VD)Les premiers procès de zadistes s’ouvrent ce lundi

Presque une année après l’évacuation de la ZAD de la colline du Mormont, les premiers militants sont jugés. Des manifestations de soutien sont attendues.

par
Pauline Rumpf
Les activistes sont jugés notamment pour l’occupation de cette maison, sur un terrain possédé par Holcim, et pour avoir résisté à l’évacuation par la police.

Les activistes sont jugés notamment pour l’occupation de cette maison, sur un terrain possédé par Holcim, et pour avoir résisté à l’évacuation par la police.

rmf

Suivez en direct avec nous le procès et ses «à-côtés».

Voilà maintenant dix mois que la zone à défendre (ZAD) installée sur la colline du Mormont a été évacuée par la police. Les sept premiers d’une cinquantaine de militants passeront ce début de semaine devant la justice, accusés de violation de domicile, empêchement d’accomplir un acte officiel et insoumission à une décision de l’autorité. Le propriétaire du terrain, soit le cimentier Holcim, a toutefois retiré sa plainte.

Plainte retirée, prison maintenue

Les sept prévenus ont été condamnés par ordonnance pénale à des peines allant de jours-amende à 2 mois de prison ferme; et même 6 mois pour un prévenu possédant déjà un casier judiciaire pour des faits de violence. Quand le sursis est refusé, c’est en raison du risque de récidive; et le choix des peines de prison au lieu d’une peine pécuniaire est justifié par l’absence d’informations sur la situation personnelle et financière du prévenu. Tous ceux qui comparaissent ont cependant fini par s’identifier, au contraire de quelques autres qui résistent toujours.

Pour Saskia von Fliedner, avocate de l’un d’eux, ces condamnations sont scandaleuses, notamment parce qu’elles ne sont pas cohérentes entre elles, pour des faits pourtant similaires. De plus, Holcim ayant retiré sa plainte, «la violation de domicile ne devrait simplement pas être prise en compte. Et dans ce cas, impossible de donner des peines de prison.»

Manifestants attendus en nombre

La salle d’audience étant limitée pour le public à cinq personnes, selon des mesures sanitaires critiquées par les militants, ceux-ci ont invité leurs sympathisants à manifester devant le tribunal dès lundi matin, avec un cortège annoncé pour 18h30. La Municipalité de Nyon met d’ailleurs en garde contre les perturbations du trafic.

Les activistes comptent en outre faire le «contre-procès» de Holcim, sous forme de pièce de théâtre. Tout un programme d’activités festives ou sérieuses abordera également l’impact du béton sur le climat, le système judiciaire ou le capitalisme. Un collectif préparera des repas véganes tous les midis.

Une banderole a été accrochée sur l’autoroute pour soutenir les militants accusés.

Une banderole a été accrochée sur l’autoroute pour soutenir les militants accusés.

Collectif Verts de Rage

Juge attendu au tournant

Ton opinion