Les prêts en francs suisses explosent en Europe de l'Est
Actualisé

Les prêts en francs suisses explosent en Europe de l'Est

Autrichiens, Hongrois et Polonais préfèrent le franc suisse, malgré un risque de change élevé.

En Pologne, en Hongrie et en Autriche, les crédits de consommation ou hypothécaires libellés en francs suisses connaissent un succès exceptionnel. Ils sont à la fois incroyablement avantageux et extrêmement risqués. Explications. En Pologne, les crédits en francs suisses sont de 25% à 40% meilleur marché que ceux en zlotys.

Sur les six dernières années, la différence d'intérêts entre l'euro et le franc est de 1,2% à 15%. Selon l'hebdomadaire zurichois Cash, ce phénomène a été initié par les frontaliers en Autriche, avant de gagner les pays voisins. En Hongrie, les dettes en francs représentent 20% de l'endettement en monnaies étrangères.

Malgré le risque de change, les dettes en francs représentent en Autriche la somme faramineuse de 49,5 milliards d'euros (61,27 milliards de francs). La zone d'influence de la Suisse s'est ainsi étendue à l'Est.

Les décisions de la Banque nationale suisse (BNS) peuvent en effet influencer le taux de change du franc, et par conséquent mettre en difficulté les propriétaires immobiliers et les emprunteurs dans ces pays. «Le marché des devises est global, et nous ignorons la part des emprunts en francs suisses en Europe de l'Est, confie Werner Abegg, porte-parole de la BNS. Nous ne pouvons les prendre en considération. Le but de la BNS est de maintenir les taux d'intérêt au plus bas en Suisse; ces pays le savent. Faire pression sur Berne serait inutile, la BNS mène une politique indépendante du gouvernement.»

Giuseppe Melillo

Ton opinion