Les primes d'assurances vont prendre l'ascenceur
Actualisé

Les primes d'assurances vont prendre l'ascenceur

Les intempéries de 2005 auront vraisemblablement des conséquences pour les assurés.

Les assureurs privés veulent augmenter la couverture pour les catastrophes naturelles de 500 millions de francs à 2 milliards. Cela implique une hausse des primes et des franchises.

A l'heure actuelle, la couverture est plafonnée à 250 millions de francs pour les bâtiments et à autant pour les biens mobiliers. Mais «les graves intempéries d'août 2005 ont montré que ces limites sont trop basses», a indiqué mardi l'Association suisse d'assurances (ASA). Elle souhaite augmenter les plafonds à 1 milliard chacun.

Cette hausse de la couverture maximale garantira aux assurés «une indemnisation complète même en cas de catastrophe naturelle très grave», selon l'ASA. Elle a rappelé que les inondations d'août 2005 avaient causé des dommages d'un montant supérieur à 1,3 milliard de francs pour les assureurs privés.

Mais l'augmentation du plafond de couverture ne va pas sans une adaptation des franchises et des primes. L'ASA propose certes une hausse «légère» des taux de primes, mais l'assuré devra en contrepartie davantage participer aux dommages en cas de sinistre. Cela devrait l'encourager à prendre des mesures de prévention, estiment les assureurs privés.

Selon eux, le Conseil fédéral devrait statuer en octobre sur les adaptations proposées de l'assurance des dommages naturels. (ats)

Ton opinion