Actualisé 31.08.2007 à 17:34

Les principaux incendies sous contrôle en Grèce

KATO KOTYLI - Les pompiers grecs ont annoncé vendredi avoir maîtrisé les derniers principaux foyers d'incendies en Grèce.

Les feux qui ont dévasté le pays depuis une semaine ont fait 64 morts et dévasté quelque 200.000 hectares de végétation.

Selon les pompiers, le principal incendie, près de la localité de Kato Kotily dans le Péloponnèse (sud), «n'a plus désormais de front actif». Quant aux autres feux, ils sont dans «une phase de recul des feux» mais «cela ne signifie pas que le danger a été éliminé».

D'après une première évaluation du ministère des Finances, les dégâts sont estimés à 1,2 milliard d'euros au minimum, soit l'équivalent de 0,6% du PIB (produit intérieur brut) grec, selon une première évaluation du ministère des Finances.

Le Premier ministre Costas Karamanlis, qui tentera de conserver son poste lors des législatives dans trois semaines, a promis de reconstruire toutes les maisons détruites par les flammes. Un nouveau fonds de catastrophe naturelle a été créé à cet effet, qui sera alimenté à la fois par des contributions privées et par des subventions de l'Etat.

Cependant, le chef du gouvernement n'a pas précisé combien cette reconstruction coûterait. Il n'existe pour l'instant aucune statistique officielle sur le nombre d'habitations brûlées. D'après les estimations initiales, au moins 1.500 maisons sont parties en flammes et 4.000 personnes se retrouvent sans logis. Mais ces deux chiffres pourraient doubler.

De longues files d'attentes continuaient de se former devant les banques pour percevoir l'aide d'urgence octroyée depuis mercredi par le gouvernement, selon lequel 20.000 personnes ont déjà reçu 72 millions d'euros. Les procédures de contrôles vont cependant être renforcées, après l'arrestation à Pyrgos (sud-ouest) de 15 personnes ayant fait de fausses déclarations pour percevoir les fonds d'urgence. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!