05.11.2018 à 23:03

Moutier (BE)Les pro-bernois craignent désormais des représailles

Les membres du Groupe Sanglier ont appelé le Canton de Berne à déployer des mesures de protection, faisant état de «menaces à peine voilées».

de
ywe/vdé
1 / 85
Le conseiller d'Etat bernois Pierre Alain Schnegg (au milieu) et le président de la délégation du Conseil municipal de Moutier Valentin Zuber (à gauche) ont souligné mercredi que leur objectif commun était de résoudre le plus rapidement possible la question de Moutier lors d'un vote qui serait irréprochable. (Mercredi 29 janvier 2020)

Le conseiller d'Etat bernois Pierre Alain Schnegg (au milieu) et le président de la délégation du Conseil municipal de Moutier Valentin Zuber (à gauche) ont souligné mercredi que leur objectif commun était de résoudre le plus rapidement possible la question de Moutier lors d'un vote qui serait irréprochable. (Mercredi 29 janvier 2020)

Keystone
Le Conseil municipal de Moutier a accepté la demande de Berne de lui donner accès à son registre électoral. (Mercredi 4 décembre 2019, photo d'illustration)

Le Conseil municipal de Moutier a accepté la demande de Berne de lui donner accès à son registre électoral. (Mercredi 4 décembre 2019, photo d'illustration)

Keystone
Le Ministère public a ouvert seize instructions pour soupçons de fraude électorale suite à la votation sur l'appartenance cantonale de Moutier du 18 juin 2017, selon un communiqué de la justice bernoise. (Mercredi 20 novembre 2019)

Le Ministère public a ouvert seize instructions pour soupçons de fraude électorale suite à la votation sur l'appartenance cantonale de Moutier du 18 juin 2017, selon un communiqué de la justice bernoise. (Mercredi 20 novembre 2019)

Keystone

Les auteurs des recours qui ont mené à l'annulation du vote sont-ils menacés? C'est en tout cas l'avis du mouvement pro-bernois Groupe Sanglier. «Nous appelons le Canton de Berne à faire le nécessaire pour protéger l'intégrité physique des collaborateurs de la préfecture ainsi que des recourants, et leurs patrimoines respectifs, qui ont déjà fait l'objet de menaces à peine voilées de la part du camp séparatiste.»

Les recourants, eux, parlent de tentatives d'intimidation et de menaces. «On a entendu parler de volcan qui se réveillerait, d'émeutes, de braises qu'on allait attiser», ont-ils mentionné hier.

Valentin Zuber, porte-parole de Moutier ville jurassienne, a lancé un appel au calme. La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga en a fait de même, rappelant que la décision d'hier n'était pas définitive.

Ambiance dans un des fiefs des pro-jurassiens

Ambiance dans un des fiefs des pro-jurassiens

Après une journée mouvementée, des pro-jurassiens chantent la rauracienne à la sortie du «café de l’Ours» à Moutier.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!