Actualisé

ItalieLes procès de Berlusconi restent à Milan

Les deux procès contre l'ex-chef du gouvernement italien resteront dans cette ville, a décidé lundi la Cour de cassation, rejetant une demande de la défense du Cavaliere de les déplacer.

Les soucis de Silvio Berlusconi ne sont pas finis.

Les soucis de Silvio Berlusconi ne sont pas finis.

La sixième chambre pénale de la Cour de cassation a décidé le maintien des deux procès en question dans la capitale économique italienne, infligeant ainsi un revers à M. Berlusconi.

La défense de ce dernier avait déposé une demande de récusation des juges dans ces deux procès et demandé leur transfert dans la ville voisine de Brescia.

En se basant sur une loi votée en 2003 par le gouvernement Berlusconi de l'époque, les avocats du Cavaliere avaient évoqué à la mi-mars «la légitime suspicion» à l'égard des juges milanais accusés d'avoir créé «un climat hostile» autour de leur client. Ils avaient demandé le transfert des procès à Brescia.

Rubygate et Mediaset

Les deux procès en question sont le scandale sexuel Rubygate et le procès en appel Mediaset dans lequel il est accusé de fraude fiscale.

Dans le premier procès, il risque un maximum de 12 ans de prison, tandis que dans le second, où il a déjà été condamné en première instance à un an de prison, le verdict en appel aurait dû tomber en mars.

Après cette décision de la Cour de cassation, les audiences, suspendues jusqu'à présent à Milan, pourront reprendre.

La première prévue est celle dans le procès Mediaset, le mercredi 8 mai, tandis que le procès Rubygate reprendra le lundi 13 mai quand le procureur Ilda Bocassini pourra achever le réquisitoire contre Silvio Berlusconi, entamé le 4 mars, et énoncer la peine qu'elle demande à son égard. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!