Les produits étaient «anodins»
Actualisé

Les produits étaient «anodins»

L'analyse des médicaments et des substances retrouvés dans des sacs-poubelles à proximité d'un hôtel où logeaient des athlètes russes lors des Européens de Göteborg n'a rien révélé de très suspect.

Il s'agit de produits «dans l'ensemble anodins». L'affaire, révélée après la razzia de médailles des athlètes russes féminines il y a une dizaine de jours à Göteborg, avait fait grand bruit. Les analyses ont démontré que les médicaments en cause étaient autorisés en Suède.

Ton opinion