Formation: Les profs d'HES poussent un coup de gueule
Actualisé

FormationLes profs d'HES poussent un coup de gueule

Douze ans après la création des premières HES, les enseignants dénoncent une baisse du niveau de formation des étudiants, due selon eux à une trop grande pression sur les coûts.

L'accroissement de la productivité dans les Hautes écoles spécialisées (HES) a clairement dépassé les limites de l'acceptable, a soutenu Florian Jaccard, membre du comité directeur de la Fédération des associations de professeurs des hautes écoles spécialisées suisses (fh-ch) lundi devant la presse. Selon lui, le taux d'encadrement a sensiblement chuté depuis 2001, alors que l'appareil administratif des HES «continue de croître allègrement».

Or la qualité des HES dépend de la qualité de l'enseignement et du niveau de la recherche appliquée, indique la fh-ch. Et les deux ne peuvent prospérer que si l'administration n'agit pas comme une charge mais un soutien.

Au nom des 5000 enseignants des HES, la fh-ch revendique une plus grande participation des profs dans les décisions touchant directement les études. Dans son communiqué, la fh-ch demande aussi un «nombre correct» d'heures pour l'encadremenet des «travaux personnels».

(ats)

Ton opinion