Haute-Savoie (F): Les profs de la zone frontalière disent vivre chichement

Publié

Haute-Savoie (F)Les profs de la zone frontalière disent vivre chichement

De nombreux témoignages d’enseignants installés en Haute-Savoie font état de difficultés financières, notamment pour se loger.

Se loger est le principal problème des fonctionnaires français en zone frontalière.

Se loger est le principal problème des fonctionnaires français en zone frontalière.

Pascal Frautschi/TDG

Une famille dans un appartement de 45 m² avec une mère qui dort sur un canapé-lit pour laisser de la place à ses enfants? Voilà à quoi peut ressembler le quotidien des enseignants de Haute-Savoie, en France voisine, à en croire le syndicat SE-Unsa. Ce dernier a envoyé à ses membres un questionnaire duquel il ressort que les professeurs du département frontalier peinent à joindre les deux bouts dans une zone au niveau de vie particulièrement élevé. 

Parmi les points les plus problématiques, le logement. Les témoignages font ainsi état d’appartements trop petits, de colocations ou de lieux de vie éloignés du travail, selon ce qu’en rapporte «Le Dauphiné libéré». D’après le syndicat, les fonctionnaires ne veulent plus venir officier en Haute-Savoie ou cherchent à en partir. Les résultats de l’enquête ont été transmis aux autorités compétentes.  

 

(mpo)

Ton opinion

123 commentaires