Actualisé 22.06.2015 à 14:11

NeuchâtelLes profs ne veulent plus payer leur remplacement

Neuchâtel est le seul canton à exiger que son personnel enseignant participe au paiement des remplacements en cas de maladie ou d'accident.

Deux syndicats ont déposé mardi une motion populaire munie de 1000 signatures pour mettre fin à ce système. Le taux de cotisation à la caisse cantonale de remplacement, actuellement à 2,22%, est réparti à parts égales entre l'Etat, les communes et les enseignants. Ces derniers doivent donc y reverser chaque mois 0,74% de leur salaire.

Le syndicat autonome des enseignants (SAEN) et le syndicat des services publics (SSP) demandent de modifier la loi pour mettre fin à cette exception neuchâteloise, qu'ils estiment injustifiée. D'autant que les conditions de travail dans la profession se dégradent depuis plusieurs années, argumentent-ils. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!