Jusqu’en Suisse: Les propos du pape choquent les catholiques ukrainiens
Publié

Jusqu’en SuisseLes propos du pape choquent les catholiques ukrainiens

Le pape François s’est dit prêt à rencontrer Poutine et a demandé la fin des livraisons d’armes à l’Ukraine. Une position pas du tout appréciée par les fidèles ukrainiens.

Le pape François: «Il faut chercher des moyens de paix, arrêter le feu des armes.» Une position pacifiste qui suscite l’incompréhension de certains.

Le pape François: «Il faut chercher des moyens de paix, arrêter le feu des armes.» Une position pacifiste qui suscite l’incompréhension de certains.

AFP

Les propos du pape François dans le quotidien italien «Corriere della Sera» à propos de la guerre en Ukraine continuent de faire des remous. Jusqu’en Suisse. Dans cet entretien, le souverain pontife affirme que l’Occident a «provoqué Vladimir Poutine» en mettant l’OTAN «aux portes de la Russie». Dans son souhait de pacifier la situation, le pape François a également souhaité la fin des livraisons d’armes en Ukraine et a fait part de sa volonté d’aller à la rencontre du chef du Kremlin.

Prêtre ukrainien et doctorant en théologie à l’Université de Fribourg, Nazar Zatorsky a fait part de sa colère dans Blick. «Les fidèles ukrainiens n’ont pas seulement été abandonnés par le pape, ils ont été trompés», a-t-il déclaré. Président de la Conférence des évêques suisses, l’évêque de Bâle Felix Gmür a tempéré les ardeurs en soulignant que si le pape se dit prêt à se rendre à Moscou, c’est uniquement pour «agir en faveur de la paix».

Doctorant en théologie à l’Université de Fribourg, l’Ukrainien Nazar Zatorsky estime que son pays a été «abandonné» par le pape François.

Doctorant en théologie à l’Université de Fribourg, l’Ukrainien Nazar Zatorsky estime que son pays a été «abandonné» par le pape François.

Université de Fribourg
(apn)

Ton opinion