Berthoud (BE): Les prostituées en lutte pour combler la clientèle
Actualisé

Berthoud (BE)Les prostituées en lutte pour combler la clientèle

Samedi, la Fête fédérale de lutte avait déjà attiré plus de 120'000 visiteurs. Le sexclub Oasis, situé à deux pas, a été obligé de fermer durant quelques heures en raison de l'affluence.

par
ofu
A Recherswil (SO), trente-cinq femmes ont attendu les amateurs de lutte dans une maison close.

A Recherswil (SO), trente-cinq femmes ont attendu les amateurs de lutte dans une maison close.

Ça a défilé toute la nuit au club Oasis à Berthoud (BE). Le lupanar n'avait encore jamais accueilli autant de clients en si peu de temps. Comme espéré, la Fête fédérale de lutte a été plus que profitable au sexclub qui a même été jusqu'à installer un cercle de sciure. Une façon de faire des «passes» (manches) tout en restant dans le thème de la lutte. «C'est super amusant, mais c'est assez laborieux à nettoyer», raconte Yvette, une des prostituées. «Les gens sont arrivés en groupe. Ils sont bourrés, mais très rigolos», a affirmé au «SonntagsBlick» la directrice du club, Csilla.

A la base, le bordel avait prévu de rester ouvert jusqu'à l'aube. Mais dans la nuit de vendredi à samedi, la gérante a été obligée de fermer pendant quelques heures: «A 5h, il y avait toujours plein d'hommes qui attendaient devant la porte. C'était trop pour nous.» Mais trois heures plus tard, le club était à nouveau ouvert, prêt à accueillir des clients.

Ton opinion