Actualisé 01.11.2013 à 18:33

Neuchâtel

Les prunes pleuvent malgré la grève

Plusieurs conducteurs sont tombés des nues, vendredi, lorsqu'ils ont reçu des amendes d'ordre en dépit de l'annonce d'une grève au sein de la police cantonale.

de
saz
Des conducteurs neuchâtelois ont été surpris d'avoir été amendés.

Des conducteurs neuchâtelois ont été surpris d'avoir été amendés.

«Suite à plusieurs articles annonçant la grève des amendes a Neuchâtel, j'étais certain que je ne risquais rien aujourd'hui. Pourtant, j'ai bien été amendé.» Cet étudiant de l'Université de Neuchâtel n'en revient pas. Comme une vingtaine d'autres conducteurs garés dans le même périmètre ce vendredi 1er novembre, il a été amendé malgré la grève de la police cantonale, en colère après un changement de l'âge de la retraite: «Les amendes ont été distribuées dès 8h30, raconte l'étudiant. Il y avait trois policiers qui tournaient. Nous sommes tous tombés des nues.»

Police municipale active

Pierre-Louis Rochaix, porte-parole de police, s'étonne de la réaction des conducteurs amendés: «Ce n'est pas parce que le syndicat recommande aux policiers de ne plus distribuer d'amendes qu'ils ne doivent pas le faire, relève-t-il. De plus, la police municipale, qui distribue aussi des contraventions, est restée active ce jour-là.»

A bon entendeur.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!