Actualisé 20.04.2007 à 00:10

Les quais de Valence transformés en boulevard des célébrités

VALENCE – La Coupe de l'America n'est pas qu'une vitrine pour les marins. Des stars plus ou moins célèbres s'enthousiasment pour ces formules 1 de la voile.

La Coupe de l'America et la formule 1 ont découvert qu'elles n'avaient pas seulement en commun la haute technologie et les investissements massifs, mais aussi le côté glamour. Il y a trois ans, le port de Valence était encore une région triste et peu fréquentée. Aujourd'hui, le «Port America's Cup» brille de mille feux. A coups de millions, Valence s'est dotée d'un port équipé de box somptueux pour la Coupe de l'America.

Grâce aux réceptions mondaines, aux appareils de centaines de photographes et de TVteams, Valence est devenue la vitrine des célébrités, elle qui faisait pâle figure dans l'ombre de Barcelone et de Madrid. Des stars plus ou moins connues sont contaminées par le virus de la Coupe de l'America et veillent à ce que le plus ancien trophée sportif du monde ne remplisse pas que les colonnes des magazines spécialisés, mais aussi celles de la presse du cœur.

Alors que la grande majorité du public suit les régates dans le port sur des écrans géants, la plupart des stars sont assises aux premières loges, au sens strict du terme. En effet, de nombreuses équipes réservent une place pour les personnalités – appelée celle du 18e homme – à l'arrière de leurs hors-bord. Ainsi les VIP suivent les régates en direct, comme si elles étaient à bord. Lundi, la star de Hollywood Ashton Kutcher n'a pas eu de chance, car le vent n'était pas au rendez-vous. Il a donc attendu toute la journée à la poupe du hors-bord des Italiens de Luna Rossa Challenge. Quant à Tatjana Patitz, topmodel allemand, elle a été plus chanceuse puisqu'elle a pu barrer «BMW-Oracle-Racing».

Chez Alinghi, on attend la plupart du temps en vain une place aux premières loges. Par ailleurs, c'est le mur du silence. On ne sait pas si des personnalités sont invitées à bord ou à la base. On apprend une seule chose, dévoilée par l'attachée de presse Francine Moreillon: «La place du 18e homme est occupée en priorité par les membres de l'équipe qui ne naviguent pas ou par la famille d'Ernesto Bertarelli.» Toutefois, avec ou sans vent, dans les semaines à venir les visiteurs ne devraient pas s'ennuyer. Chaque semaine, des stars du sport et du show-business créeront l'événement. Dans l'amphithéâtre flambant neuf du Port America's Cup – qui accueille 12 000 personnes –, on verra notamment le rocker Joe Cocker. Là… la formule 1 ne peut pas encore régater!

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!