Actualisé 01.03.2009 à 13:57

EgliseLes quatre évêques intégristes refusent toujours Vatican II

Les quatre évêques de la Fraternité Saint Pie X dont l'excommunication a été levée n'acceptent pas les décisions du concile Vatican II.

Il s'agit de "doctrines en opposition avec le Magistère de toujours", écrivent-ils dans leur lettre de remerciement au pape.

Cette lettre signée par les quatre évêques -Mgrs Fellay, Williamson, Tissier de Maillerais et Gallareta- est datée du 29 janvier. Elle est publiée dans Fideliter, la revue de la Fraternité Saint Pie X.

"C'est dans l'action de grâce que nous désirons exprimer à Votre Sainteté notre profonde reconnaissance pour l'acte de Sa paternelle bonté et de Son courage apostolique", écrivent les évêques.

Répondant au texte du décret du 21 janvier levant leur excommunication, les quatre évêques disent vouloir engager "dès que possible" des discussions avec les représentants du Vatican "concernant des doctrines en opposition avec le Magistère de toujours".

Soigner l'Eglise

"Par ce chemin encore nécessaire qu'évoque Votre Sainteté, nous espérons aider le Saint-Siège à porter le remède approprié à la perte de la foi à l'intérieur de l'Eglise", ajoutent-ils.

Cette lettre de remerciement a été écrite avant la note explicative publiée le 5 février par le Vatican précisant que les évêques devaient reconnaître "pleinement" le concile Vatican II et ses décisions. Le document porte sur le dialogue inter-religieux, la liberté de religion, la notion de droits de l'Homme, l'évolution de la liturgie.

Cette semaine, Mgr Bernard Fellay, actuel supérieur général de la Fraternité a déclaré dans un entretien au quotidien "Le Courrier" que les intégristes n'étaient pas disposés à admettre Vatican II.

Une mauvaise solution

"Faire de la reconnaissance du concile une condition préalable (à la réintégration dans l'Eglise de la Fraternité), c'est mettre la charrue avant les boeufs", a-t-il dit.

Il a également exprimé l'espoir que l'Eglise revienne sur les acquis de Vatican II. "Ces acquis sont de pures pertes: les fruits du concile ont été de vider les séminaires, les noviciats et les églises", a-t-il ajouté.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!