Actualisé 07.06.2006 à 19:09

Les quatre villes hôtes de l'Euro 2008 font la grimace

Le Conseil des Etats ne fait pas de fleur aux villes hôtes de l'Euro de foot.

Contrairement au National, il a refusé d'augmenter le crédit de 10,5 millions de francs. Il s'est contenté de libérer une enveloppe de 72 millions de francs. Une minorité a pourtant plaidé la cause des quatre villes hôtes, Genève, Berne, Bâle et Zurich.

Ces 10,5 millions sont un geste de solidarité entre les cantons pas directement concernés par les matches et les sites hôtes, pour alléger leurs coûts en matière de sécurité. Même le conseiller fédéral Samuel Schmid a laissé entendre qu'il ne combattait pas totalement un geste, mais rien n'y a fait. Le Conseil national, à l'origine de la majoration, devra donc une nouvelle fois se prononcer.

A Genève, la déception domine. «On a l'impression que les sénateurs n'ont pas tout à fait saisi l'importance de l'événement, qui est majeur pour toute la Suisse et pas seulement pour les villes hôtes», a réagi Michael Klein, coordinateur pour l'Euro 2008 dans le canton du bout du lac. Et d'espérer qu'un compromis soit trouvé entre les deux Chambres, au bénéfice des villes et des cantons hôtes. «Ce serait une lourde charge à assumer seuls», conclut le coordinateur.

(Emmanuelle Robert/ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!