Genève: Les racketteurs ont fini de rigoler
Actualisé

GenèveLes racketteurs ont fini de rigoler

Deux jeunes de 19 ans comparaîtront la semaine prochaine devant le Tribunal correctionnel. Un signe fort donné par le Ministère public.

par
jef
Image d'illustration. Les deux prévenus ont menacé plusieurs adolescents avec un couteau.

Image d'illustration. Les deux prévenus ont menacé plusieurs adolescents avec un couteau.

Le Parquet entend «combattre de façon rigoureuse» le racket des adolescents, confie le procureur général Olivier Jornot à la «Tribune de Genève». La traduction dans les faits sera observable dès la semaine prochaine. Deux délinquants de 19 ans, soupçonnés d'avoir insulté, menacé (notamment avec un couteau) et dépouillé plusieurs groupes de jeunes dans les parcs genevois comparaîtront devant le Tribunal correctionnel.

Autrement dit, le Ministère public resserre les boulons, puisque sont traduits devant cette juridiction les individus contre lesquels est requise une peine privative de liberté comprise entre 2 et 10 ans. Il n'est donc plus question du Tribunal de police, qui délivre des peines pécuniaires ou inférieures à 2 ans.

Les deux prévenus sont concernés par huit plaintes pénales, déposées le printemps dernier.

Ton opinion