Actualisé 19.01.2012 à 09:35

EtudeLes ragots, c'est bon pour le moral

Les commérages, bien que mal considérés, auraient de nombreux aspects positifs.

de
Myriam Genier
Les personnes altruistes apprécieraient particulièrement les commérages.

Les personnes altruistes apprécieraient particulièrement les commérages.

Les psychologues de l'Université de Berkeley, aux Etats-Unis, ont observé que le rythme cardiaque baisse lorsque l'on raconte le mal qu'a fait une personne. Médire sur les autres serait donc bon pour la santé! «Le gossip joue un rôle critique dans le maintien de l'ordre social. Diffuser une information sur quelqu'un qui s'est mal comporté permet aux gens de se sentir mieux et de faire taire leur frustration», explique le docteur Robb Willer.

L'étude révèle également que les personnes les plus altruistes sont celles qui apprécient le plus les potins : «Les commérages sont parfois des désirs d'aider les autres», constate le professeur.

De plus, les psychologues ont observé que lorsque des personnes pensaient que d'autres pourraient s'adonner

à des commérages sur elles, elles se montraient plus coopératives et moins égoïstes. La peur des ragots rendrait donc plus gentil!

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!