Voiture de l’année 2021 en Suisse: Les raisons du succès de la Polestar 2 en Suisse
Polestar
Publié

Voiture de l’année 2021 en SuisseLes raisons du succès de la Polestar 2 en Suisse

Avec la Polestar 2, la filiale électrique de Volvo à laquelle on a donné le nom d’«étoile polaire» lance son deuxième modèle. En l’espace de quelques mois, celui-ci a conquis le cœur des membres du jury helvétique pour atteindre la première place du podium et devenir la voiture de l’année en Suisse.

par
Fabio Simeon

Pourquoi le dernier rejeton du groupe chinois Geely et Volvo nous est-il si sympathique? Au bout d’une semaine passée avec la Polestar 2, on commence à le deviner. En fait, on dirait qu’en concevant la berline électrique, on a justement mis l’attention sur la Suisse – et pas qu’en adoptant nos bonnes pratiques.

À travers tout le pays avec une seule charge?

De Romanshorn à Genève (difficile de faire mieux pour traverser le pays d’ouest en est), il y a un peu plus de 360 kilomètres en prenant l’autoroute A1, ce qui devrait être réalisable pour la Polestar 2, bien que les kilomètres sur autoroute ne soient pas le fort des véhicules électriques actuels. Selon le cycle WLTP, la voiture de l’année en Suisse affiche une autonomie de 470 kilomètres. À en croire nombre de mes homologues, cette distance est réaliste.

Sauf que ces gentils messieurs et dames semblent n’avoir conduit la nouvelle étoile polaire que par des valeurs de température positives à deux chiffres. On a eu froid dans le dos quand on a vu la température et, avec elle, l’autonomie de notre véhicule d’essai chuter soudainement, à la mi-janvier. Malgré une batterie de 75 kWh chargée à bloc, le système numérique n’affichait plus que 50% de capacité disponible au bout de 140 km. Traverser la Suisse d’un bout à l’autre avec la Polestar 2, d’accord, mais alors uniquement quand il n’y a pas de neige!

La Polestar 2 est la voiture de l’année 2021 en Suisse.

La Polestar 2 est la voiture de l’année 2021 en Suisse.

Polestar
Grâce à la transmission intégrale, les routes verglacées ne sont plus un problème.

Grâce à la transmission intégrale, les routes verglacées ne sont plus un problème.

Polestar
Comble de la sobriété, le logo de la marque est de la même couleur que la carrosserie.

Comble de la sobriété, le logo de la marque est de la même couleur que la carrosserie.

Polestar

Un euphémisme

Notre véhicule d’essai n’a pas de problème avec la neige en soi, ce qui ne doit d’ailleurs pas être le cas quand on est une référence de conduite d’une nation de sport d’hiver. Grâce à sa transmission intégrale et à sa puissance de 408 ch, la Polestar 2 assure sur routes enneigées. Il faut bien avouer que notre compagnon ne ressemble pas à un véhicule de performance tape-à-l’œil. Pas de gros spoiler, pas de fausse prise d’air, rien de tout cela. Fidèle à la devise: «La véritable richesse ne se trouve pas dans la possession.» C’est très suisse, non?

En tout cas, la voiture nous prend par surprise quand les 660 Nm nous catapultent de la position d’arrêt à 100 km/h en 4,7 secondes. C’est plus rapide que certaines voitures de sport autoproclamées. Dans les virages en épingle à cheveux, en revanche, ces dernières devraient à nouveau serrer les rangs. Car, malgré un châssis assez rigide, le poids de 2132 kg se fait ressentir à vitesse élevée vers l’extérieur des virages.

Au goût des champions du monde du recyclage

L’intérieur et la philosophie des matières premières sino-suédoises est au goût des Suisses. Le revêtement des sièges de notre véhicule d’essai est constitué à 100% de textile végane. Et la marque devrait devenir encore plus écoresponsable à l’avenir, comme le montre la Polestar Precept avec ses sièges en PET recyclé, ses tapis de sol en filets de pêche et ses éléments en liège. C’est ce que nous défendons – après tout, nous sommes les champions du monde du recyclage. Mais il n’y a pas que le choix des matériaux qui soit plaisant. La finition est également haut de gamme – les concurrents Tesla Model 3 ou Volkswagen ID.3 pourraient en prendre de la graine.

C’est un peu «le cheni»

Alors qu’à l’extérieur, la signature lumineuse Thor’s Hammer (marteau de Thor) renvoie davantage à Volvo qu’à son origine chinoise, à l’intérieur, les caractéristiques des deux entités du groupe sont mises en évidence. Mais l’affinité pour la technologie numérique moderne provient clairement de l’Empire du Milieu. En tant que premier véhicule électrique de la marque, notre étoile polaire utilise Android comme système d’exploitation. Ce dernier est activé avec les mots «OK, Google» et il est censé répondre à presque toutes les questions, un peu comme l’assistant vocal du Smartphone.

C’est d’ailleurs le cas, du moins ça l’était lors de la première présentation du véhicule, début novembre. Durant notre semaine de test, en revanche, notre compagnon est malheureusement souvent resté silencieux. On peut se poser la question de savoir si c’est à cause de mon accent allemand, influencé par le dialecte de Suisse orientale. Allez savoir! Évidemment, certains noms de rues sont restés introuvables; le système, ne voulant rien savoir, est resté silencieux – typiquement suisse là aussi.

On ne parle pas d’argent, on le possède

Dans les deux cas, je fais une exception. Alors, le salaire moyen en Suisse est d’environ 6600 francs par mois. C’est une des raisons pour lesquelles on n’aperçoit le premier modèle de la jeune marque, un véhicule hybride rechargeable au prix de base de 165’000 francs, qu’occasionnellement dans des zones à faible fiscalité. La Polestar 2 entend changer cela et conquérir les masses avec un prix de départ de 56'900 francs (hors frais de transport de 1000 francs), tout en tenant tête à la très répandue Tesla Model 3. Avec autant de caractéristiques suisses, elle devrait y arriver!

La Polestar vous plaît-elle? Avez-vous déjà une voiture avec commande vocale? Envoyez-nous vos commentaires!

Ton opinion