Philippines: Les rebelles musulmans du MILF déclarent un cessez-le-feu

Actualisé

PhilippinesLes rebelles musulmans du MILF déclarent un cessez-le-feu

Les rebelles séparatistes philippins du Front moro islamique de Libération (MILF) ont déclaré samedi un cessez-le- feu.

Ils ont promis que les civils qui regagneraient leur domicile ne seraient pas attaqués.

La «suspension des activités militaires» du MILF intervient deux jours après l'annonce par la présidente Gloria Arroyo de l'arrêt des offensives de l'armée contre les rebelles, dans le but de reprendre des négociations de paix. «Nous répondons au geste du gouvernement de la même manière», a déclaré un porte-parole du MILF, Eid Kabalu. «C'est une décision naturelle pour nous».

Selon M. Kabalu, les combattants du MILF ont reçu l'ordre de ne pas mener d'attaques alors que des dizaines de milliers de civils devraient regagner leur domicile dans les zones de conflit.

Le MILF avait rompu en août 2008 un cessez-le-feu établi cinq ans auparavant, en lançant des attaques dans l'île de Mindanao (sud), théâtre de leur rébellion depuis 1978 et qu'ils considèrent comme leur «domaine ancestral».

Ces attaques sont intervenues après une décision de la Cour suprême rejetant un accord entre le gouvernement et les rebelles qui aurait donné à ces derniers le contrôle d'une grande partie de Mindanao. Les combats ont depuis lors fait plus de 300 morts parmi les combattants et les civils, et déplacé plus de 400'000 personnes.

(ats)

Ton opinion