Mexique: Les recherches pour sauver les mineurs piégés toujours à la peine

Publié

MexiqueLes recherches pour sauver les mineurs piégés toujours à la peine

Les 10 mineurs ont disparu le 3 août dans une mine inondée dans le nord du Mexique, d’où les sauveteurs ne parviennent pas à les extraire.

L’accident s’est produit le 3 août lorsque les mineurs ont ouvert une brèche dans la mine El Pinabete, située dans l’État de Coahuila (nord).

L’accident s’est produit le 3 août lorsque les mineurs ont ouvert une brèche dans la mine El Pinabete, située dans l’État de Coahuila (nord).

AFP

Les opérations de secours se poursuivaient mercredi au Mexique pour retrouver 10 mineurs piégés dans une mine inondée, sans perspective d’un sauvetage proche après deux semaines de recherches et aucun signe de vie de leur part depuis le 3 août.

«Cela fait 327 heures de travail ininterrompu» pour sauver les mineurs, a souligné la coordinatrice nationale de la Protection civile Laura Velazquez, qui n’a pas avancé de date de fin des recherches. Les 10 mineurs ont disparu le 3 août dans une mine inondée, la mine El Pinabete, située dans l’État de Coahuila (nord), le principal producteur de charbon du Mexique.

Dimanche, une remontée subite du niveau de l’eau patiemment pompée pendant plus d’une semaine pour permettre aux sauveteurs de descendre sous terre a entravé les efforts des secours et aggravé le désespoir des proches des mineurs. Dans l’un des trois puits dans lequel les sauveteurs espéraient pénétrer ce week-end, le niveau s’élève désormais à 38,04 mètres, contre 1,3 mètre tôt dimanche, a indiqué Laura Velazquez.

Nouvelle stratégie

Pour tenter de contourner le problème, les autorités ont annoncé lundi une nouvelle stratégie consistant à tenter de colmater les infiltrations d’eau en provenance de la mine voisine de Conchas Norte, bien plus grande et abandonnée, en forant 20 trous de 60 mètres de profondeur pour y injecter du ciment.

À cette fin, la Protection civile a demandé conseil auprès de deux entreprises allemande et américaine pour qu’«elles valident toutes les actions que nous effectuons, il est important d’avoir un deuxième avis», a déclaré Laura Velazquez, sans donner le nom des entreprises.

L’accident s’est produit le 3 août lorsque les mineurs ont ouvert une brèche dans la mine El Pinabete, entraînant un débordement de l’eau accumulée dans la mine Conchas Norte vers le lieu où ils travaillaient. Cinq ouvriers ont réussi à sortir d’eux-mêmes, mais 10 autres mineurs n’ont donné aucun signe de vie depuis le jour de l’accident.

Coahuila, la principale région productrice de charbon du Mexique, a connu une série d’accidents miniers mortels au fil des ans. Le pire est survenu dans la mine de Pasta de Conchos en 2006 lorsqu’un coup de grisou a tué 65 mineurs.

(AFP)

Ton opinion

0 commentaires