Votations du 30 novembre: Les recteurs des HES contre Ecopop

Actualisé

Votations du 30 novembreLes recteurs des HES contre Ecopop

L'initiative mise en votation le 30 novembre mettrait en péril notre système de formation et de recherche. La Conférence des recteurs des hautes écoles spécialisées suisses (KFH) rejette ainsi ce texte.

L'initiative Ecopop demande notamment «une limitation rigide et extrêmement restrictive» de l'immigration annuelle à seulement 0,2% de la population résidente de notre pays. Sous de telles conditions, les hautes écoles spécialisées (HES) ne pourraient plus couvrir leurs besoins en personnel hautement qualifié, écrit mardi la conférence des recteurs.

Aujourd'hui en effet, près de 30% de leurs enseignants et de leurs chercheurs proviennent de l'étranger. Sans eux, les HES ne seraient plus en mesure de remplir leur mandat de formation. Une formation de professionnels qualifiés qui serait mise à mal dans divers secteurs comme l'ingénierie, l'informatique ou la santé, estime la KFH.

Le «oui», le 9 février, à l'initiative contre l'immigration de masse a déjà eu des conséquences néfastes sur le positionnement international de la recherche suisse. Un «oui» à Ecopop aggraverait encore l'isolement de notre pays dans le paysage européen de la recherche, mettent en garde les recteurs des HES. (ats)

Ton opinion