Vaud: Les régies traquent les contrevenants sur Airbnb
Actualisé

VaudLes régies traquent les contrevenants sur Airbnb

Des locataires ont été menacés de résiliation de bail après que leur gérance a repéré qu'ils sous-louaient des biens sans autorisation sur la plateforme.

par
cge

On peut appeler ça le détail qui tue. A cause d'une nappe rouge à pois blancs sur la table de son balcon, une utilisatrice de la plateforme Airbnb a pu être confondue par sa gérance, relate «24 heures» dans son édition de mardi. La jeune femme n'ayant jamais déclaré à son bailleur qu'elle sous-louait une chambre de son appartement lausannois, elle se trouvait en totale illégalité. Menacée de résiliation, elle a sauvé son bail en promettant de ne pas recommencer.

Comme elle, plusieurs locataires ont été rattrapés par leur gérance après avoir sous-loué leur appartement ou une partie de celui-ci sur Airbnb sans avoir obtenu l'accord du propriétaire. Avec le succès croissant de la plateforme, des contrôles ont été mis en place par les régies qui, parfois, misent sur des petits détails pour repérer les contrevenants.

Ton opinion