Actualisé 24.02.2009 à 15:37

Brit Awards, Oscars, etc…

Les remises de prix ont une réelle influence sur les lauréats

On ne compte plus le nombre de cérémonies de remises de trophées musicaux ou cinématographiques. Contrairement aux idées reçues, elles ont des retombées financières réelles.

Avant même de remporter les huit Oscars que l'on sait, le film «Slumdog Millionaire» ressentait déjà les effets de ses nombreuses nominations.

Les recettes ont en effet plus que doublé depuis les 10 nominations du film, le mois dernier. Le film de Danny Boyle a rapporté 54 millions de dollars de recettes de plus, les quatre semaines précédant la cérémonie.

Cette hausse des recettes a été plus forte que pour les autres films, même si L'«Etrange Histoire de Benjamin Button» a accru ses recettes de 20,6 millions de dollars, et que «Le Liseur» a accru les siennes de 15,3 millions de dollars.

Dans la musique aussi…

Un phénomène similaire s'est fait ressentir à la suite des Brit Awards. Les Kings Of Leon et Duffy ont vu les ventes de leur album s'envoler depuis leurs victoires .

L'album «Only By The Night» des rockeurs américains est en tête des meilleures ventes britanniques, et a détrôné l'album «It's Not Me, It's You» de Lily Allen.

Les Kings Of Leon ont été élus meilleur groupe international et ont reçu le trophée de meilleur album aux Brit Awards, mercredi dernier.

Quant à l'album «Rockferry» de Duffy, il a gagné 15 places, et trône à la quatrième place des meilleures ventes britanniques, suite à la cérémonie des Brit Awards, où elle a été élue meilleure artiste britannique féminine, meilleur espoir et meilleur album britannique.

Auteur: fab avec wenn

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!